Suite au billet précédent sur les différents avantages à utiliser un mac, il m’a paru normal de rédiger un billet pour équilibrer la balance avec les différents points bloquants :

Un Mac, ça coûte cher : non, je ne suis pas radin, oui je travaille et oui je trouve qu’un Mac, ça reste cher pour ce que c’est. C’est bien entendu le choix d’Apple de faire de ses machines plus qu’un simple ordinateur mais s’acheter un Mac n’est pas donné. A moins de 1000€, on ne trouve pas grand chose. Pour une utilisation multiple, compter au moins un bon 1200€, tout en sachant que la puissance des composants est bien souvent inférieure comparée à un PC au même prix, voire 200€ de moins.

Le prix délirant des accessoires et composants : l’utilisateur lambda, peu entraîné avec l’outil informatique, risque d’acheter ses composants directement en ligne. Attention au prix. Apple surfacture les différents composants informatiques (comme les disques durs et la mémoire vive) alors qu’il s’agit des même retrouvées dans le monde PC.

Le Mac, pas pour les joueurs : certains diront que c’est inutile mais d’autres seront gênés. Tout le monde ne possède pas de Wii ou PS3 et beaucoup d’entre-nous aiment jouer sur leur ordinateur. Malheureusement, à moins d’installer Windows sur son Mac, vous ne risquez pas de vous amuser énormément. La logithèque jeux est divisée par 3 et bien souvent les jeux son bien moins optimisées sous Mac que sous PC.

C’est un monde à part : ce point, déjà évoqué dans le billet précédent, peut être considéré comme un inconvénient. Pour certaines utilisations spécifiques, passer sur Mac peut être un problème. La transition peut être longue et fatigante, voire déroutante pour les fous du Windows. De plus, si un composant ne marche plus, il faudra souvent renvoyer toute la machine chez Apple pour les réparations, faute du « tout intégré ».

L’évolution des composants est plus lente : hormis le Mac Pro, vous ne pourrez pas faire joujou avec les composants de vos différents Mac (excepté le disque dur et la mémoire vive). Pas question donc de changer la carte graphique, la carte son ou encore le graveur dvd par exemple. Approximativement, 80% des composants informatique d’un Mac ne sont pas évolutifs ou alors munis d’une évolution minime…