Archives pour la catégorie Musique

Musiques, radios, electro

Slow Train – Naturally

Slow Train – Naturally

Avis de Ramenos :

Je trouve ce mélange de jazz et tri-pop tout simplement fantastique. J’adore écouter et réécouter cette belle voix grave.

Biographie :

Slow Train est désormais un groupe célèbre de la scène électronique mondiale. Formé de Lady Z, chanteuse de soul britannique, et de Morten Varano, artiste et producteur danois, ce duo de musique électronique touche au nu jazz, au trip-hop ou encore au downtempo dans leur premier album.

The Moody Blues – Nights in White Satin

The Moody Blues – Nights in White Satin

Avis de Ramenos :

Généralement, je ne suis pas trop rock romantique mais j’ai toujours trouvé ce morceau des Moody Blues vraiment magnifique… Pas vous ?

Biographie :

The Moody Blues est un groupe de rock britannique fondé en 1964 à Birmingham.

En 1966, lorsque Clint Warwick et Denny Laine quittent le groupe, ils sont remplacés respectivement par John Lodge et Justin Hayward (The Wilde Three). Le groupe change alors radicalement de style et innove. De la fusion de la musique classique et du rock naîtra leur premier album Days Of Future Passed, incluant l’inusable Nights In White Satin. L’utilisation du mellotron sera leur signature pendant encore six autres albums-concept.

En 1972 le groupe se sépare temporairement, donnant à chacun des membres l’occasion de travailler en solo. Justin Hayward et John Lodge réalisent alors en album en duo, Blue Jays. En 1978, le groupe se reforme le temps d’un huitième album baptisé Octave mais l’alchimie semble avoir disparu et Mike Pinder quitte le groupe. Il est alors remplacé par Patrick Moraz (Yes) jusqu’en 1992.

A l’heure actuelle, le groupe se produit encore en tournée, notamment aux États-Unis.

Source : Lastfm

The Beginerz – Reckless Girl

The Beginerz – Reckless Girl

Avis de Ramenos :

Une superbe house que j’ai découvert par hasard aux Etats-Unis, au magasin Amoeba Music de San Fransisco. Du très bon son !

Biographie :

Les Beginerz se sont rencontrés en 2004 grâce à leur ami commun Stanton Warrior Dom B. Ewen MacNeil AKA Def-E avait déjà travaillé en production musicale, alors que Ibi Tijani était développeur pour Faithless. Leur première production, Reckless Girl, a été la conséquence de leur montée au sommet et les DJs ont ainsi rencontré un véritable succès au Royaume-Uni et en Italie.

Par la suite, de nombreuses stars sont venues frapper à leur porte pour leur demander de mixer leur création : Dido, Appolo 440, INXS, Faithless et bien d’autres encore ont ainsi souhaité profiter du savoir-faire de ces 2 DJs.

Source : thebeginerz.co.uk

The Pipettes – We’re the Pipettes et your Kisses are wasted on me


The Pipettes – We’re the Pipettes

The Pipettes – Your Kisses are wasted on me

Avis de Ramenos :

Un super groupe d’indie pop que j’ai découvert il n’y a pas si longtemps. J’aime beaucoup le côté old school des morceaux.

Biographie :

The Pipettes est un groupe pop formé en 2003 à Brighton (Angleterre) par le DJ-acteur Bobby Barry et par la chanteuse Julia Clark-Lowes.

Ils choisissent donc trois jeunes filles : Gwenno Saunders, qui remplace Julia en 2005, Rebecca Stephens et Rose Douglas qui chantent, dansent des chorégraphies préparées et jouent quelquefois du clavier. Pour les accompagner, un groupe qui fait office d’orchestre : The Cassettes, composé de Bobby Barry lui-même (« Monster Bobby »)à la guitare, Jon Falcone à la basse, Seb Falcone au clavier et Jason Adelinia à la batterie. The Cassettes n’apparaissent jamais dans les photographies promotionnelles, mais font partie intégrante du groupe et de son style très vintage.

En effet, le groupe assume totalement son côté désuet : les filles portent des robes à pois, les garçons ont les cheveux gominés et des cardigans vintage et semblent tout droit sortis des années 60. La musique elle-même est complètement inspirée de groupes féminins comme les The Supremes mais modernisé, notamment au niveau des paroles qui sont loin d’être innocentes et ont un côté féministe.

Source : Lastfm

[Bootlegs] Jackson 5 vs The Hives : Jackson Hives

Electrosound – Jackson 5 vs The Hives

Avis de Ramenos :

Aimez-vous les Bootlegs ? Moi oui en tout cas. Si vous aussi vous les appréciez, ce mélange entre les voix des Jackson 5 et des guitares du groupe The Hives devrait faire plaisir à vos oreilles. En ce qui me concerne, je le trouve superbe.

Biographie :

Originellement, le terme bootleg servait à désigner, durant la prohibition des années 1920 aux États-Unis, un individu qui cachait de l’alcool dans la partie montante de sa botte (bootleg signifie littéralement « jambe de botte »).

Par analogie avec l’usage précédent, on appelle bootleg le trafic d’enregistrements audio ou vidéo de concerts, ou des inédits « échappés » des studios d’enregistrements (parfois même avec la bienveillance de l’artiste).

Le terme bootleg est aussi employé par le milieu des DJ pour désigner l’art de mixer deux morceaux pour en faire un troisième. Le morceau ainsi obtenu (bootleg) sera désigné par les noms des deux artistes ayant servis de source, séparés par le signe vs. Le terme bootleg est alors utilisé car la plupart du temps ces morceaux circulent sur internet de façon illégale (sans l’accord des artistes mis en cause). Cette technique peut aussi être appelée mashup ou medley.

Source : Wikipedia

Markus Shulz – You won’t see me cry

Markus Shulz – You won’t see me cry 2005

Avis de Ramenos :

Une superbe trance progressive bien entraînante et qui s’accompagne d’un vocal féminin agréable, voire sensuel : que du bon à travers ce morceau electro d’origine allemande.

Biographie :

Dj et producteur Allemand résidant actuellement à Miami, à travers ses productions et remix il a eu l’occasion de travailler avec des artistes tel que : Depeche Mode, Madonna, Everything But The Girl, Jewel, Oceanlab, Gabriel & Dresden, Karada, Telepopmusik, Fat Boy Slim, Miro et biens d’autres…

Ses prestations, dans les plus grands festivals, devant plus de 30000 clubbers (Tomorrowland, Mysteryland, Trance Energy etc…), ou lors de sa résidence estivale à l’Amnésia d’Ibiza ( soirées Armada de Armin Van Burren ), laissent un souvenir impérissable. Son émission “Global DJ Broadcast”, diffusée sur plus de 30 radios, est l’une des plus écoutée au monde.