Archives pour la catégorie Musique

Musiques, radios, electro

Roy Buchanan – When a Guitar Plays The Blues

Roy Buchanan – When a Guitar Plays The Blues

Avis de Ramenos :

Ce guitariste de blues-rock américain est tout simplement génial. Je trouve ce morceau exceptionnel, reflétant bien l’ambiance d’une époque plus ancienne que la notre en matière de rock. Il s’agit là à mon sens du genre de son qui fait vraiment honneur au rock de l’époque.

Biographie :

Génie de la guitare et du blues dans les années 60, il était le fils d’un pasteur et grandit dans une ferme de Californie. Il apprend d’abord la steel guitar et incorpore alors un groupe dont Dale Hawkins est le chanteur, il enregistre alors « Susie-Q », que reprendra plus tard Creedence Clearwater Revival.

Il rencontre ensuite à Toronto les futurs membres du groupe The Band dont Robbie Robertson qui dira de lui: « le premier grand guitariste de rock qu’il ait jamais vu…tout simplement merveilleux ». Installé après son mariage à Washington en 1959, Buchanan gagne sa vie en enregistrant sur les disques de Freddy Cannon ou de l’écurie Leiber & Stoller. Armé de sa Fender Telecaster, c’est sur la Côte Est qu’il se fait vraiment connaître. Il est invité par les Rolling Stones pour remplacer Brian Jones, il décline cette offre! En 1971, un document télévisé intitulé « The Best Unknow Guitarist In The World » (Le Meilleur Guitariste Inconnu Au Monde) lui est consacré aux Etats-Unis. Il signe alors chez Polydor qui lui propose un contrat solo mais le succès n’est pas au rendez-vous. La critique apprécie mais pas le grand public.

En 1985, il sort son premier album entièrement Blues, « When A Guitar Plays The Blues » chez le label Alligator,en 1987, « Hot Wires ». Roy Buchanan meurt en 1987 dans la prison où il est détenu à Fairfax pour s’être drogué en public. C’est un suicide.

Source : LastFm

Mufin.com : nouveau moteur de recherche de musiques en vue ?

Muffin.com est un service de recherche de musiques que j’ai découvert par le plus grand des hasard en me baladant sur Delicious. Malheureusement, ne possédant pas (encore) de code d’invitation, je n’ai pas pu m’enregistrer de suite à la bêta.

Quelqu’un a testé ? Ou sinon, si vous avez un code d’invitation en rab, je ne suis pas contre pour pouvoir faire une analyse complète de la bêta de l’outil.

Merci =)

Heart – Crazy on you


Heart – Crazy on youVoir la vidéo

Avis de Ramenos :

j’adore la chanson de ce groupe. La voix de la chanteuse est vraiment magnifique et le rythme très sympa. C’est en revanche le seul morceau du groupe que j’apprécie réellement… :)

Biographie :

Heart est un groupe de rock américain formé à Seattle, dont le line-up a beaucoup évolué depuis sa création, les seuls membres constants du groupe étant les sœurs Ann Wilson (née le 19 juin 1950) et Nancy Wilson (née le 16 juin 1954). Groupe né au début des années 1970, leur musique est influencée par le hard rock et la musique folk. Dans les années 1980, le groupe des sœurs Wilson s’est inscrit à plusieurs reprises en haut des classements pop-rock américains, avant d’être un peu oublié du grand public vers la fin des années 1990.

The Bloody Beetroots – Miscommunication et Pistol Hearts (remix)

The Bloody Beetroots – Miscommunication

The Bloody Beetroots – Pistol Hearts

Avis de Ramenos :

Le son électronique engendré par les Bloody Beetroots est vraiment entraînant. Voici les deux remix que je préfère. Rien de mieux qu’un Miscommunication pour me faire vibrer ! Du très bon son electro/rock electro/punk.

Biographie :

The Bloody Beetroots est un groupe de musique électronique italien composé de Bob Rifo, producteur et DJ, et Tommy Tea, interprète de phase. Les deux personnages ont commencé en créant un groupe se caractérisant par un son d’électro-punk, acide et schizoïdique.

Depuis 2007, ils travaillent activement et font partie du label américain Dim Mak Records. Beaucoup parlent d’eux comme des clones de Justice ou Boys Noize, un autre auditoire plus mûr force le grand potentiel de ce duo qui aime se montrer au public masqué en Spiderman. Alex Gopher et Étienne de Crécy, les parrains de la « French Touch », remarquent cela et laissent leurs EPs, respectivement « The Game » et « Funk », passer par le “le traitement” Bloody Beetroots. Deux monstres remix des voies : une apothéose avec les basses croissantes et la matière lourde de Charleston. Aussitôt, presque toute la scène française tombe amoureuse des Bloody Beetroots.

En quelques semaines, des collaborations avec Rinôçérôse et une série d’impressionnants remixes, plus de 28 en un an, pour Fox N’ Wolf, The Whip, Les Petits Pilous, South Central, Naïve New Beaters, Audioporno, Cazals et beaucoup d’autres. Parmi leurs remixes, on compte le morceau « Maniac » de Michael Sembello ou encore « Seek and Destroy » de Metallica, devenu « Ill To Destroy ».

Via Wikipedia

Etta James – I Just Want To Make Love With You

Etta James – I Just Want To Make Love with You

Avis de Ramenos :

Superbe chanson des années 60, je trouve la voix d’Etta James réellement somptueuse. Elle fait parti des chanteuses de jazz & blues qui ont le petit quelque chose qui la rend inoubliable.

Biographie :

Etta James, de son vrai nom Jamesetta Hawkins, est une chanteuse de jazz, blues, et rhythm and blues américaine, née à Los Angeles Californie le 25 janvier 1938. Sa mère, Dorothy Hawkins, âgée de 14 ans à sa naissance, n’a jamais voulu lui dire qui était son père. Etta James débute sa carrière en 1954 avec « Roll With Me Henry » (connu aussi sous le titre de « The Wallflower »). En outre, sa ballade « At Last » (1961) a été beaucoup utilisée comme musique d’accompagnement de films et de publicités télévisées.

Source : Wikipedia

Opentape – MixTape personnel juste pour le partage et la (re)découverte…

Tout d’abord, merci à Loopion de m’avoir fait découvrir Opentape, un excellent outil pour créer et partager simplement sa playlist avec ses musiques préférées. Par ce biais, je partagerai les morceaux qui m’ont le plus marqués, ainsi que la plupart de mes mix, et si possible régulièrement. N’hésitez pas à déposer vos commentaires. Je démarre cette sélection avec un morceau des Animals.

The House Of The Rising Sun | Voir la vidéo

Avis de Ramenos :

Un groupe de rock qui est à l’origine d’un bon nombre de musiques que l’on peut entendre aujourd’hui dans nos films. Auteurs de la chanson « House of the Rising Sun », cette dernière a été reprise par de nombreux artistes, dont Santana Esmeralda et Johnny Halliday.

Biographie :

The Animals est un groupe de rock britannique fondé en 1962 et qui s’est séparé en 1967. Au même titre que les Rolling Stones, cette formation a été l’une des pionnières du British Blues Boom et a contribué à importer en Europe le rhythm’n’blues noir américain.

The Animals trouve son origine dans la grisaille de Newcastle. Issus de familles ouvrières, Price, Steel, Chandler et Valentine jouent chaque fin de semaine dans un petit orchestre de jazz baptisé Alan Price Combo du nom du chanteur, et également membre le plus influent du groupe. Rapidement, ils sont rejoints par Eric Burdon, un autre chanteur. Passionné de blues et de rhythm and blues, Eric Burdon fait évoluer le groupe dans une direction qui correspond plus à ses aspirations musicales. Ils reprennent les plus grands bluesmen américains et s’affirment comme un groupe de scène remarquable. Leur sauvagerie sur scène, où se dégage notamment la voix apre et puissante de Burdon leur vaut rapidement le sobriquet d’Animals, qui devient leur nom officiel à partir de 1963.

Remarqués lors d’un concert à Londres en 1964, les Animals passent en studio où ils enregistrent notamment le fameux The House of the Rising Sun [v.o. Texas Alexander en 1928 via Josh White en 1944 et en 1949], reprise d’un morceau traditionnel, ici sublimé par la voix de Burdon et les nappes de claviers de Price. Énorme succès, ce titre, ainsi que d’autres, leur permet de faire jeu égal avec les Beatles et les Rolling Stones dans les charts.

En 1983 le groupe original est à nouveau réuni de façon éphémère, avec pour résultat l’album Ark, dont plusieurs titres eurent eu les honneurs des charts. Une tournée mondiale s’en suivit avant que le groupe ne se sépare une fois de plus.

Source : Lastfm