Archives pour la catégorie Référencement

Voir l’ensemble des posts relatifs au référencement naturel et payant sur le blog Ramenos : SEO, Adwords ou toute autre forme de réflexion à propose de l’acquisition de trafic via les moteurs.

En référencement, il faut savoir être patient !

C’est un jour comme les autres, vous venez de terminer un projet en référencement sur le site web de votre entreprise. Deux jours après, on vous interpelle, on vous appelle, le téléphone sonne.

De l’autre côté du combiné, on ne comprend pas pourquoi Google n’a pas mieux référencé le site, pourquoi on ne ressort toujours pas sur ces mots-clés ou encore pourquoi on n’a pas eu plus de visites. Qui d’entre nous n’a jamais été confronté à ce comportement, je vous le demande.

Le référencement n’est pas une course contre la montre

Ca peut paraître étrange, voire inhabituel, mais le référencement n’est pas un sprint. Au contraire, on pourrait (en restant dans le même thème) plutôt le comparer à une course de fond, avec ses arrêts, ses détours où la patience et la détermination représentent des nécessités absolues pour réussir.

Le référencement naturel d’un site web est, selon moi, un travail de fond permanent, un travail, qui, chaque semaine, se doit d’apporter un petit quelque chose au bon déroulement de la vie d’un site web : analyser, expérimenter et ajuster sont les 3 mots-clés qui définissent le travail du chargé de référencement. C’est l’endurance et la détermination (je me répète) qui font du métier du référencement ce qu’il est aujourd’hui.

Le référencement n’est pas un métier qui fonctionne au tac-au-tac !

« Si toi faire ce que moi dire, moi te promettre la position numéro 1 sur ce mot-clé dans 3 mois maximum ! »

Cette phrase, bien qu’un peu barbare repose sur un discours qui est malheureusement encore d’actualité au sein de certains milieux professionnels. Dénuée de sens, le référencement ne repose absolument pas sur l’exactitude ou une quelconque promesse engendrée par des choix uniques. Le référencement repose sur une succession de choix ouverts et d’actes, qui engendrent des conséquences dans un délai incertain. Bien sur, avec l’expérience, il est possible de déterminer une période dans laquelle les différents changements effectués sont perçus mais l’exactitude est impossible à définir, même pour un habitué du milieu.

De nombreuses raisons justifient ces affirmations : le type de site sur lequel vous travaillez, la taille de ce site, la fréquence de mise à jour, le moteur de recherche, la version linguistique du moteur de recherche, les changements dans l’algorithme du moteur de recherche et j’en passe.

La patience, en référencement est donc une vertu qui doit être prise en compte par l’ensemble des acteurs qui interagissent avec le site et les référenceurs. Tout vouloir tout de suite et tout savoir avec précision est impossible en référencement (à moins de s’appeler Google et encore)…

Rank Checker : positionnement de son site dans les moteurs

rank-checker-logo.jpg

La dernière version de Rank Checker, produite par Aaron Wall, s’avère extrêmement pratique. Pour rappel, Rank Checker est un plugin Firefox qui analyse le positionnement d’un site sur les principaux moteurs de recherche et à partir de mots-clés définis.

Cette nouvelle version est plus réactive que l’ancienne et un peu plus ergonomique aussi (notamment dans l’ajoute d’un grand nombre de mots-clés pour un même domaine). Autre avantage non négligeable : il est possible d’étudier le positionnement de son site sur la version linguistique de Google de son choix : cool, enfin un outil gratuit en référencement qui ne marche pas uniquement sur Google.com.

Je recommande cet outil dans le sens ou il peut représenter une bonne alternative gratuite à Yooda (pour la fonction positionnement uniquement) mais aussi parcequ’il ne ralentit absolument pas le lancement de Firefox (contrairement à certains plugins ultra gourmands en ressources).

L’affichage est réparti de la manière suivante :

  • Affichage du domaine.
  • Affichage de l’expression.
  • Affichage du positionnement (un « – » apparaît si votre site n’est pas dans les 200 premiers résultats).
  • Url de résultat depuis le moteur de résultat (celle-ci est coupée si elle est trop longue.

Au niveau des points négatifs :

  • Impossible de choisir une version française d’un moteur autre que Google (on doit se contenter de Yahoo.com et Live.com obligatoirement si l’on souhaite des résultats dans ces moteurs).
  • L’export en CSV est encore imparfait (je n’arrive pas à le lire depuis Office 2008).

Nouvelles options de graphes pour Google Analytics

Depuis quelques jours, Google Analytics a introduit dans son service la possibilité de segmenter (de manière graphique) les rapports par semaine ou par mois. Cela permet à l’utilisateur d’avoir une vision différente et d’observer différemment les tendances de son site web.

Rendez-vous sur le tableau de bord, en dessous la date pour voir les nouvelles fonctionnalités.

Analyse par les logs : avantages et inconvénients

Ayant terminé depuis quelques temps le fabuleux ouvrage d’Avinash Kaushik intitulé « Webanalytics – An hour a day« , je souhaiterais revenir sur l’analyse par log qu’il aborde dans son livre.

L’analyse d’un site par les weblogs est une méthode qui remonte à la création du web. Développée à l’origine pour faire remonter les différentes erreurs générées par les serveurs web, l’analyse des logs s’avère de nos jours être un facteur clé, aussi bien en référencement qu’en web-analytique.

Pour info, un log est un fichier regroupant l’ensemble des événements survenus sur un logiciel, une application, un serveur ou tout autre système informatique. Des logiciels gratuits tels que Webalizer sont spécialisés dans l’analyse de logs et dans la génération de rapports.

Les + :

  • Source de données la plus facilement accessible : il faut juste un serveur web.
  • Beaucoup de parsers par défaut et donc une possibilité de faire rapidement des reportings basiques.
  • Capacité à capturer l’ensemble des visiteurs (contrairement aux outils d’analyse par tags comme Google Analytics, Xiti…).
  • Etude du comportement des moteurs de recherche sur son site.
  • Etre en possession de ses données (pas d’outil d’analyse externe, pas d’intermédiaire externe).

Les – :

  • Destiné à la base pour capturer les informations techniques : aucune optimisation des données pour le marketing, les commerciaux ou encore la direction.
  • Nécessité d’avoir une très bonne collaboration entre le marketing et le service IT.
  • Bonne gestion des cookies sur le serveur obligatoire.
  • Les Weblogs capturent tout ce qu’il se passe sur le serveur : nettoyage nécessaire car pollution !
  • Gestion des proxy délicate !

A mon sens, l’analyse par log est surtout utile pour analyser le comportement des moteurs de recherche sur son site web. Par exemple, il arrive qu’un serveur web tombe assez souvent durant une période. Peut-être qu’un robot passe de manière excessive sur le site (ça m’est déjà arrivé avec le robot Voilà qui s’amusait à passer toutes les secondes et à faire plein de requêtes sur un de mes sites). Par ailleurs, il est possible de capturer le nombre total de visites pour évaluer le nombre d’internaute qui désactivent le javascript et les cookies mais ça ne me semble pas être le plus important.

Référenceurs : mangeons bien, buvons sainement !

On entend souvent l’expression « vous êtes ce que vous mangez ». De ce fait, en cherchant un peu, je me suis dit que je pourrais tomber facilement sur une page regroupant l’alimentation destinée aux référenceurs. Chers internautes, cette page existe, il ne reste plus qu’à passer commande ! :)

PR_Bar

SEO Food & drink

NB : j’aime particulièrement l’aspect de la PR bar (de céréales) et les Keywords chips :)