dikkenek.jpgDurant les 5 derniers jours, nombreux sont les films qui ont été présenté lors du festival de Cannes. En observant les différentes bandes-annonces, j’ai accroché à l’ambiance de Dikkenek, film franco-belge. 3 différents teasers sur AlloCine m’ont bien fait rire et je vous invite à les regarder (teaser 1, 2 et 3). Pas besoin de dire « ce ne sont que des teasers, on sait pas ce que vaudra le film », je m’en doute bien et ce n’est qu’une première impression. Mais bon, pour le moment, je vous souhaite un bon visionnage =).
Petit synopsis

JC et Stef sont des amis d’enfance. Inséparables.
JC est LE dikkenek belge, un donneur de leçon à cinq balles, un moralisateur, un tombeur de minettes, bref une grande gueule intégrale, coiffé comme un peigne.
Stef est tout le contraire. Il cherche le Grand Amour, mais vu qu’il ne bouge pas de son lit, il va avoir du mal à trouver.
JC lui explique donc la méthode : faire un sans-faute du point A jusqu’au point G.
Entre ces deux points, JC et Stef vont croiser : Claudy, le directeur des abattoirs d’Anderlecht et photographe amateur (de chair fraîche), Greg, un bébé-manager vissé à son portable, Natacha, une nymphette désoeuvrée, Fabienne, une pauvre petite fille de riches, Nadine, une institutrice qui préfère la schnouf aux tables de multiplication, ainsi que Laurence, une commissaire de police fâchée avec les conjugaisons, qui ponctue ses phrases à coups de gros calibre.