Le projet de loi, adopté depuis quelques temps par l’Assemblée Nationale, est repassé par le Sénat fin mai. Et depuis, on nage un peu dans le brouillard. En effet, d’un côté, on a 1 des 2 qui dit que l’intéropérabilité doit être obligatoire, de l’autre, le ministre de la culture promet une seconde relecture s’il y a une trop grande différences entre les points du projet de loi adopté par le Sénat et par l’Assemblée. Et puis là on apprend qu’il n’y aura pas de seconde relecture….Aïe aïe aïe, je m’y perd et l’Assemblée reste muette.

En revanche, chez le citoyen, ça « gueule » haut et fort et ça peut se le permettre. Où va-t-on si l’interopérabilité n’est plus obligatoire ? Devra-t-on lire nos dvd sur des platines de salons et sous Windows uniquement ? Devrons-nous écouter notre musique achetée sur Itunes uniquement sur notre Ipod ? Ca rime au grand n’importe quoi ! Et j’espère que tout coeur que si quelque chose de ce type se fait, les consommateurs réfléchiront un peu et boycoteront les produits, qui, une fois acheté, ne sont pas vraiment en votre possession…si vous voyez ce que je veux dire.

En outre, Richard Stallman souhaite avoir une discussion avec notre premier ministre pour lui évoquer les dangers encourus par le projet de loi DADVSI sur le monde du libre…