Perdre ses clés...Parfois, il y a des jours où la malchance vous hante. Cela a été un peu mon cas ce week-end. Imaginez qu’il est 23h, vous étiez chez des amis qui habitent à 1 heure de chez vous, vous êtes fatigués et vous arrivez devant votre maison.

Et là, Ô drame, vous ne retrouvez plus vos clés. Vous avez beau chercher dans votre sacoche, impossible de les retrouver. Vous retournez votre sacoche pour tout faire tomber, rien à faire, elles ne sont pas là. Vous décidez alors de regarder à l’intérieur de votre véhicule pour voir si les clés n’ont pas fait une petite ballade (c’est dans ces cas là que la plupart des personnes croient à l’esprit malin). Bien entendu, la nuit vous facilite la recherche et vous vous demandez pourquoi la lumière intérieur de la voiture est si pourrie… Et aussi pourquoi votre rue n’est pas aussi bien éclairée que les Champs-Elysées.

Etant toujours bredouille, vous essayez durement de vous rappeler tout ce que vous avez fait dans la journée et tous les endroits visités, tout en tentant de vous remémorer la dernière fois ou vous aviez en main votre fichue paire de clés.

Avec tout cela, il est minuit passé, un pigeon s’écrase sur votre pare-brise. Après ce beau spectacle, la recherche reprend et vous appelez vos amis chez qui vous êtes allés aujourd’hui pour savoir s’ils n’auraient pas retrouvé des clés, tout en sachant que minuit est une heure tout à fait normale pour appeler les gens… Malheureusement, ils n’ont pas vu de clés. L’autre possibilité (généralement la plus simple mais la plus rageante) est que vos propre clés soient dans votre habitation (ce qui a été mon cas je précise).

Enfermé dehors ! C’est super ça ! Vous êtes devant votre pas de porte , 10mètres vous séparent entre les clés et votre personne mais vous ne pouvez pas entrer. Il est 00h30, vous prenez votre courage à deux mains et vous appelez un membre de votre famille qui possède les doubles. Un peu irritée, la personne en question accepte « généralement » de vous les remettre plutôt que de vous laisser dehors, dans votre voiture, a contempler le pigeon qui s’est écrasé comme par hasard sur votre véhicule. Un petit aller-retour de 40 min de plus en voiture de fait pas de mal et le vent permet de retirer les quelques plumes restantes de votre capot.

Ô joie, il est 1h30 du matin et vous êtes enfin chez vous, découvrant les clés sur le bord de votre bureau de chambre…

Phénomène classique, la perte de clé est très fatiguante, voire énervante pour la personne concernée… Ca ne vous arrive jamais ? Bref, je retourne à mon travail mais un petit post « Non-Seo » fait parfois un peu de bien…