En faisant ma veille quotidienne, il m’arrive de temps à autre de tomber sur quelques news insolites. Mais ici, on a plutôt affaire à quelque chose d’assez aberrant. Une femme japonaise aurait tué son mari virtuel sur Internet et la police l’aurait donc arrêté pour ce « délit ». Apparemment, 5 ans de prison et 5000$ serait le prix à payer pour ce délit…

J’espère ne jamais me faire arrêter pour tous les soldats virtuels que j’ai tué dans Call of Duty, Crysis et Wolfenstein 3D… Je risquerais la perpétuité !

Quant au jeu des Sims, il ne vaut mieux peut-être pas trop ébruité le fait que j’avais retiré l’échelle une fois que mon personnage virtuel était dans l’eau…