8 jours à New-York : départ, arrivée, premier aperçu ! (1/5)

Share Button

around-79th-new-yorkC’est avec près de 2 mois de retard que je commence à vous faire part de mon retour concernant mon voyage à New-York (mieux vaut tard que jamais). Je vais segmenter mon récit en 5 grandes étapes :

  1. Arrivée et première impression.
  2. 7 jours à Manhattan.
  3. 1 journée à Brooklyn.
  4. Shopping !
  5. Ce qui m’a le plus marqué.

Tout démarre bien évidemment à l’aéroport ou la douane semble toujours aussi stricte mais rien d’inquiétant. J’ai trouvé les contrôles moins rigides que lors de mon voyage aux US en 2005. Bon, on vous demande toujours d’enlever vos chaussures, de mettre votre ordinateur portable à part et de n’avoir rien à manger sur soi. Jusque là, c’est assez classique.

Après 6h43 de vol, nous arrivons enfin à l’aéroport de Newark. Bien entendu, on vous demande toujours de remplir 2 formulaires en plein vol pour prouver que vous n’êtes pas un méchant pas beau qui veut faire du mal aux américains… Bref, une fois arrivé, le plus fun reste à faire, c’est-à-dire le passage à la douane. Après m’avoir pris en photo et avoir scanné les 5 doigts de mes 2 mains, j’ai eu le droit à des questions sympas. « Pourquoi êtes-vous ici? », « Combien de temps vous restez » ?, « Avez-vous une adresse de logement » et la meilleure était… « Quel est votre métier ? ». J’avais bien envie de répondre plastiqueur mais je me suis dit qu’il n’apprécierait pas la blague. Un bon « webmaster » a fait l’affaire et j’ai pu quitter l’aéroport.

Pour aller en ville, j’avais pris soin de réserver un Supershuttle la veille de mon départ, un taxi collectif. Très pratique, ponctuels, je vous recommande d’utiliser ces taxis plutôt que le train ou alors les Yellowcabs. Au lieu de 100$, j’en ai eu pour 22$, ce qui est bien pratique, surtout qu’il nous a déposé directement devant l’hôtel. Bref, aucun souci de ce côté là… Ca change de la Bulgarie !

Seul bémol : j’étais le dernier à être à mon hôtel mais bon.. Pas grave !

Une fois à l’hôtel, aucun souci d’organisation. Chambre nickel, portes ouvertes 24/24h et station de métro à 1 min à pied. Pour info, nous logions à l’Imperial Court Hotel sur la 79ème rue, pas loin de Central Park. Un primeur biologique nommé Fairway se situe aussi à proximité : les fruits sont succulents.

imperial-court-hotel chirping-chicken fairway-market

Parfait ! La découverte de la ville va pouvoir commencer… Et ce qui marque tout de suite, c’est la hauteur et le nombre de buildings à plus de 30 étages. Il y en a tellement que le soleil est souvent difficile à trouver dans les avenues de largeurs moyennes. Et enfin, les trottoirs sont impressionnants. Nous sommes certes dans une ville ou l’espace entre les bâtiments est minime mais les trottoirs sont très larges. Personne ne se bouscule, personne ne va sur la route et en plus c’est propre !

Fatigué du vol ou je n’ai pas pu dormir, j’ai assisté le soir même de notre arrivée à un match de basket au Madison Square Garden ! Fan de basket, j’ai réussi non-seulement à voir un match entre des joueurs de la NBA (Knicks VS Jersey Nets) mais surtout, j’ai pu m’imprégner de l’ambiance d’un stade américain : c’est une expérience très intéressante. Le public est très dissipé et passe son temps à manger et boire. Pas mal de shows encadrent le match et nous avons même vu 2 déclarations de mariages durant la soirée (dont une a fini à l’eau).

dscf0038 dscf0039 dscf0054

Seule ombre au tableau : toutes ces animations ont pour conséquence d’imposer des coupures dans le match toutes les 4 min environ, ce qui est rapidement fatiguant, surtout lorsque vous êtes concentrés sur le match. Rien de plus blasant de voir les joueurs s’arrêter de jouer en un instant pendant 2 ou 3 minutes et de reprendre ensuite la partie. Heureusement que le match en lui-même était de qualité…

Share Button

2 réflexions au sujet de « 8 jours à New-York : départ, arrivée, premier aperçu ! (1/5) »

Les commentaires sont fermés.