Dernier post concernant mon voyage au Japon. Vous trouverez ici un petit ensemble de tout ce qui m’a vraiment marqué au pays du soleil levant, tous plans confondus :

  • la politesse des commerçants.
  • L’efficacité des commerçants (surtout dans le service des trains)
  • L’aspect culturel en général
  • Le personnel du restaurant : tout le monde vous remercie d’être venu manger.
    le savoir-vivre
  • Lors de l’attente d’un bus ou d’un train, les gens font la queue, personne se double.
  • Aucun détritus au sol…
  • …Mais étrangement, aucune poubelle dans les rues (où les gens jettent-ils leurs emballages ?).
  • Se régaler au restaurant avec de la nourriture locale revient à moins de 6€.
  • Le goût du poulet, des sushis, des râmens…
  • Une petite mélodie différente à chaque feu indiquant que l’on peut traverser.
  • Le pachinko, le meilleur endroit pour devenir sourd rapidement.
  • Le prix de la PS3 (300€).
  • Le prix des jeux PS3 (entre 15 et 30€ neuf).
  • L’organisation des commerçants (tout en hauteur).
  • L’ambiance de Shibuya !
  • La décoration de certains batiments.
  • La beauté et la finesse de la plupart des japonaises.
  • La viande de Kôbé, la meilleure viande du monde assuremment !
  • Internet sur le téléphone mobile pour tout le monde.
  • L’espace dans le train.
  • La climatisation dans les transports en commun. Même aux heures de pointes, ça ne sent pas le chacal.
  • Les toilettes futuristes avec 4 options de nettoyages, 5 jets différents pour vous nettoyer les fesses et la possibilité de chauffer les fesses.
  • la petitesse des portes (il m’est souvent arrivé de me baisser pour rentrer dans une chambre d’hôtel…)
  • Certains apprioris des japonais…
  • … Et l’ouverture d’esprit des japonais aussi
  • Les « AM/PM » et « Lawson », petites superettes ouvertes 24/24h munies de produits à des prix honorables. Vous souhaitez manger une glace Haagen-Daaz à 3h du mat ? Pas de problème.
  • L’ouverture automatique des portes d’un taxi. Ne fermez jamais la porte d’un taxi à la main, vous aurez l’air d’un gros ringuard.