J’ai participé hier, pour la première fois depuis mon arrivée au Canada, au Webcom Montréal. Il se définit par de nombreuses conférences anglophones et francophones autour des thématiques web et nouvelles technologies. Parmi les conférences auxquelles j’ai assisté, j’en note 3 qui m’ont plu :

  • The Future of Wikipedis and a Wiki Future for enterprises : conférence donné par Jimmy Wales, le fondateur de Wikipédia. Si le personnage présente bien et sait comment faire pour garder l’attention de son audience, j’ai été un peu déçu par le contenu de sa présentation. Néanmoins, j’ai trouvé intéressant de voir la part des contenus sur Wikipedia selon les pays. Par exemple, au Japon, 80% des contenus de Wikipedia tournent autour des Pop Stars. En Italie, 20% du contenu tourne autour du sexe et les allemands sont des friands de géographie. En France, il n’y a pas de prédominance concernant une thématique en particulier.
  • From Media to Machina : conférence francophone présentée par Sylvain Carle. J’ai particulièrement apprécié ce personnage qui a une très bonne vision du web et des nouvelles technologies d’une manière générale. Si une bonne partie de sa conférence présentait un grand historique du web, ainsi que les principaux changements, ce rappel permet de prendre un peu de recul et de se remémorer concrètement tout ce qui a changé depuis les années 90. Bon point aussi pour son intérêt et son partage de connaissance sur la méthodologie agile et le Cloud Computing :) .
  • Community – From the Heart : une présentation passionnante par Chris Heuer et Kristie Wells sur le développement, l’animation et l’évolution d’un groupe Social Media mondial. Les 2 auteurs ont donné leur propre vision et expérience sur le Team Lead, le développement et la réussite d’une groupe social (peu importe le thème). A retenir : « Manage information, not people. You lead people to it. »

En parallèle se déroulait le Webcamp. Le concept est similaire à un barcamp. Il s’agit d’un regroupement de personnes passionnées du web souhaitant traiter de différents thèmes. Si l’idée de départ est bonne, j’ai été surpris par la façon de se présenter de certaines personnes. Le « Salut, je m’appelle machin, je suis sûr que vous me connaissez grâce à mon blog n’est-ce pas » n’est pas trop approprié selon moi… Hormis cela, le webcamp reste intéressant lorsque l’on souhaite approfondir un sujet en particulier, la bonne volonté des participants étant ici à son comble.

Enfin, j’ai eu l’occasion de rentrer en contact avec quelques personnes et entreprises qui avaient leur propre stand. Si l’ambiance n’est pas aussi conviviale qu’au Yulbiz, je suis globalement satisfait du Webcom.