Les pages 404, il y en a toujours sur un site… Et on a beau faire attention, il y a toujours quelque chose qui en déclenche des nouvelles. Soit le problème vient de la structure interne (problèmes dans les URL, redirections mal faites, bug dans les URL…), soit le souci peut venir de l’extérieur ou un internaute mal réveillé a mal linké la page de votre site ;).

Dans tous les cas, il convient de suivre l’évolution du nombre de pages 404 présentes sur votre site et surtout, voir si cela impacte le trafic. Dans ce dernier cas, s’en occuper devient… urgent ! Voici 3 façons gratuites de les détecter :

Google webmaster tools : outil d’analyse et de diagnostic de site, GWT est une sorte de couteau suisse bien pratique. Après l’avoir installé, rendez-vous dans la partie « Diagnostic » puis « Erreurs d’exploration ». Ici, vous trouverez quelques informations intéressantes concernant vos pages 404. En plus, depuis peu, vous pouvez configurer l’outil de manière à recevoir une alerte mail si le nombre de pages 404 augmente soudainement.

LinkPatch : outil pratique dont la version gratuite permet de tracker toutes les pages 404 d’un même domaine. Après avoir installé le code Javascript sur votre modèle de page 404, l’analyse va pouvoir commencer. Simple et pratique, il peut être une alternative à GWT.

Google analytics : avec l’outil d’analyse de statistiques Google, vous pouvez voir le nombre de visites sur vos pages 404 si le gabarit à une URL qui lui est propre. Le mieux à faire est d’intégrer le code GA dans votre gabarit de page 404, en ajoutant le code suivant, juste après la ligne qui contient votre identifiant GA (UA-XXXXX) :

pageTracker._trackPageview(« /404.html?page= » + document.location.pathname + document.location.search + « &from= » + document.referrer);