http-301-302-404

En complément du mémo SEO effectué il y a quelques jours pour débuter la rentrée, vous trouverez ci-dessous une liste de 5 statuts HTTP que vous devez connaître sur le bout des doigts si vous souhaitez faire du référencement ou si vous agissez souvent sur un site :

  • 301 : il s’agit du code de redirection dite « permanente ». Obligatoire si vous devez changer la plupart des URL de vos pages. La redirection 301 permet à Google de faire correspondre l’ancienne et la nouvelle URL en transférant (normalement) l’expérience accumulée en référencement naturel.
  • 302 : il s’agit du statut HTTP pour les redirections temporaires. Interdiction de les utiliser en référencement, elles ne vous apporteront rien de bon puisque le nom l’indique lui-même. A moins de rediriger une page temporairement pour X ou Y raison, la 302 ne doit pas s’appliquer lors d’une évolution normale.
  • 404 : indique aux moteurs et navigateurs que la page en question est une page d’erreur ou le contenu est introuvable. Bien s’assurer qu’elle existe et qu’elle soit personnalisée. Le code 404 permet, pour le moteur, de ne pas indexer bêtement ces pages dans son index.
  • 410 : ce statut indique que la page est introuvable. Mais, contrairement à la 404, il permet de savoir que le contenu en question a été supprimé volontairement. Ainsi, appliquer ce code HTTP sur des pages qui ne doivent plus être indexées est un bon moyen pour qu’elles soient éradiquées rapidement de l’index Google par exemple…
  • 503 : statut HTTP qui indique aux moteurs que votre site est en maintenance. Il est recommandé de prévoir un gabarit de page avec ce statut, afin de ne pas prendre de risque de désindexation partielle de la part des moteurs.

Ne pas hésiter à utiliser un outil pour détecter le statut HTTP de vos pages…