Webanalytics et SEO sont deux métiers complémentaires qui partagent des données communes. Vous trouverez ci-dessous un ensemble de 5 données à exploiter, aussi bien en référencement naturel qu’en Webanalytics :

  • Les URL uniques génératrices de trafic entrant depuis les moteurs : information intéressante puisqu’elle permet de suivre facilement l’état d’indexation de vos pages clés.
  • Les domaines externes qui génèrent du trafic entrant : quels sont les domaines externes qui vous génèrent le plus de liens, et surtout de manière régulière ? Cette information est bonne à connaître et à suivre d’un point de vue linking externe entrant.
  • Les nouveaux domaines qui génèrent du trafic chaque mois : il ne s’agit pas là des sites « fidèles » à votre activité mais plus des domaines qui ont généré de manière ponctuelle un nombre de liens entrants limité vers votre site. Il peut parfois y avoir de bonnes surprises…
  • La part des mots-clés qui pointent vers des pages à fort taux de rebond : analyse très importante puisqu’elle va permettre de voir si les efforts réalisés en SEO portent leur fruit… Ou pas. Dans un cas comme dans l’autre, c’est l’occasion de peaufiner ou revoir la structure et le contenu de ces fameuses pages.
  • Les mots-clés les plus tapés qui génèrent des visites à plusieurs pages : lié à l’analyse précédente, il peut être pertinent d’étudier quels sont les mots-clés tapés qui engendrent des visites assez « qualifiées » sur votre site, à savoir des visites à plusieurs pages, voire des visites qui remplissent assez souvent les objectifs de conversions définis.

De toute façon, vu le nombre d’indicateurs disponibles dans les outils, les multiplications sont nombreuses. En cas de manque d’inspiration, un petit tour sur Webkpi devrait vous aider :).