Le suivi des évolutions de vos efforts SEO est une tâche indispensable à tout référenceur ou chef de projet qui a des objectif de trafic. Le SEO fonctionne par succession de projets à inventer, mettre en place, suivre et mesurer. Aussi, pour mesurer le succès de vos actions menées en SEO par rapport aux objectifs définis, voici quelques points qui paraissent indispensables à vérifier :

  • Nombre de visites entrantes depuis les moteurs : indicateur de base, le suivi du nombre de visites depuis les moteurs vous permet de savoir si vos actions menées en SEO ont eu un quelconque impact sur la visibilité de votre site dans les résultats des moteurs. Néanmoins, pensez à comparer vos données par rapport à des dates pertinentes (an-1 ou s-1 par exemple et non j-1).
  • Part des visites depuis les moteurs : hormis le nombre de visites, je vous conseille de regarder de près la part des visites engendrées sur le site depuis les moteurs par rapport aux autres sources (direct, referral, ppc, affiliation, email…). Un site dont la part du trafic moteur est de 70% peut faire peur car cela signifie que la vie du site dépend énormément des moteurs. De mon point de vue personnel, j’estime qu’un site dont la part des moteurs tourne autour de 20% est un bon compromis, mais encore une fois, tout dépend du type de site. Un site qui vie uniquement grâce à sa notoriété n’atteindra pas forcément ces 20%…
  • Mots-clés engendrant des visites : lors de l’élaboration de la stratégie SEO, vous avez dû vous fixer quelques objectifs sémantiques, notamment en terme de thématiques et de mots-clés. Vérifiez si vous les avez atteint. Si c’est le cas, vérifiez si cela a vraiment eu un impact sur le trafic. Si non, voir ce qui s’est passé pour que le trafic augmente, en analysant la long tail par exemple et pas seulement le top 50 des mots-clés les plus tapés.
  • Taux de transformation par page et depuis les moteurs : il me paraît essentiel de vérifier si vos actions ont engendrées un meilleur taux de transformation depuis les pages clés pour le SEO pour vos objectifs. Si vous êtes davantage visible, mais que le taux de transformation de ces pages n’a pas bougé, analysez la page en elle-même…ou d’autres indicateurs comme par exemple…
  • Evolution du taux de rebond : l’indicateur qu’on aime regarder. Pareil ici, pour bien analyser son évolution, analysez le taux de rebond par page et par source, et non pour l’ensemble du site. Si, par exemple, le nombre de visites pour une page depuis les moteurs augmente de 35%, mais que le taux de rebond, lui, passe de 45 à 70%, c’est qu’il y a peut-être un problème, surtout s’il s’agit d’une page clé pour atteindre vos objectifs. A ce moment là, à vous d’analyser ce qui ne va pas…
  • Etat du crawl : dernier point plus technique mais non-négligeable. Si, auparavant, le site n’était pas exploitable en SEO (pages trop lourdes, linking interne inexistant, omniprésence de flash dans la navigation…), assurez-vous de voir si vous avez bien remedié à tout cela. Pour ce fait, plusieurs analyses possibles : nombre de pages indexées, état des title des pages, poids des pages (à tester avec PageSpeed), évolution de la fréquence de crawl des moteurs, part du trafic moteur sur les nouvelles pages « accessibles »…

Je pourrai presque faire un post pour chaque partie, mais il s’agit là avant tout d’un récapitulatif des 6 choses qui me paraissent indispensable à faire lorsque vous avez travaillé dur pour booster le SEO de votre site. Livrer votre travail sans aucune mesure par la suite n’a, selon moi, aucun sens. Le client (ou vous-même si vous êtes chez l’annonceur) doit être capable d’avoir une vision rapide des conséquences engendrées par votre travail.

Comme évoqué plus haut, la simple augmentation des visites ne suffit pas et peut parfois des conséquences fâcheuses sur les objectifs globaux définis pour le site.

Acquérir « qualitativement » le trafic depuis les moteurs est une chose, le conserver en est une autre…