taux-de-rebond-seo

Faire du trafic, c’est bien. Augmenter le trafic en provenance des moteurs, c’est même très bien puisque cela signifie que l’on vous trouve facilement. Conserver ses visiteurs une fois la visite acquise, c’est mieux.

Pour évaluer cela, on se concentre autour d’un indicateur clé qui est le taux de rebond. Facile à obtenir, n’importe quel outil d’analyse statistique vous permet de connaître le taux de rebond de votre site, de vos pages. Je pars sur la base qu’un taux de rebond de 80% est « très élevé » (8 personnes sur 10 quittant la page en moins de 10 secondes dès leur arrivée, ça commence à faire beaucoup).

A partir de là, trois points sont à analyser :

Les problèmes techniques : si les pages mettent longtemps à se charger ou si elles renvoient en majorité des erreurs 404, alors le problème majeur est détecté. N’importe quel internaute est rapidement irrité de voir des pages d’erreurs lorsqu’il arrive sur un site répondant à une requête précise. Et bien sûr, le visiteur n’est pas patient (10 secondes pour charger une page, c’est trop long). Autre cas fréquent : des pages redirigées vers un contenu inadéquat, voire la home.

Solution : pour détecter rapidement quelles pages sont sources de problèmes, lancer un logiciel de crawl, comme LinkExaminer par exemple (ou Integrity pour Mac). Google Webmaster Tools peut également vous aider pour détecter les pages qui posent problèmes lors du passage du crawler. A partir de là, à vous de faire en sorte que les pages soient de nouveau facilement accessibles pour l’internaute, où qu’elles pointent vers le bon contenu.

Le contenu de la page : comme évoqué plus haut, le contenu présenté sur la page est déterminant pour garder vos visiteurs. Deux cas de figures sont à prendre en compte : celui ou l’information de votre page diffère trop de la requête tapée par l’internaute et enfin celui ou le contenu diffère trop de la règle de nommage de la page dans les résultats des moteurs.

1er cas : je cherche des infos sur le salaire des cadres et j’arrive sur une page qui me parle uniquement des salaires des fonctionnaires : frustration, je quitte rapidement la page.

2ème cas : je vois un site dans les résultats dont le title est « %Nom du site% – Salaires des cadres ». Même l’URL réécrite est parlante (pour les rares qui regardent l’URL avant de cliquer). Je clique et j’arrive sur une page qui n’a rien à voir avec le sujet, mais qui comporte des mots éparpillés à gauche à droite faisant croire aux moteurs que je parle du salaires des cadres.

Solution : séparer (si possible) les contenus plutôt que de regrouper plusieurs thématiques sur une même page. Garder une cohérence permanente entre la requête émise par l’internaute et la page de votre site qui répond le mieux possible à ses besoins. Ne faites pas de redirections sauvages qui vont faire disparaître du contenu pertinent. Ne tentez pas de tromper votre visiteur, sauf si vous souhaitez que votre site passe pour un imposteur du web…

Le design et l’ergonomie : indépendant des problèmes techniques, nous parlons ici des problèmes d’affichage, de facilité de lecture et d’accès à l’information. Une page avec une CSS cassée ou qui s’affiche de manière bancale selon le navigateur est source de taux de rebond élevé. Le texte est trop petit ? une vidéo ou une musique se lance automatiquement ? Des gifs animés sont présents partout et la page ressemble à un sapine de Noël ? Un design qui donne envie de vomir ? L’internaute risque vite de vous oublier !

Ce qu’on se dit tous : « après tout, pourquoi me casser la tête à chercher le contenu dans la page, sachant que j’ai 4 autres sites qui parlent de la même chose, le tout bien présenté »–  (évitez de faire une page qui ressemble à ça :) ).

Solution : testez vos pages sous différents navigateurs et différents systèmes d’exploitation. Ajustez si une partie de la page saute (surtout depuis une version de navigateur très utilisée). Evitez tout élément intrusif pour l’internaute lorsque celui-ci accède à la page (pub pop-up, son, vidéo, police pas lisible…).

A lire aussi :