Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de pouvoir participer aux conférences du SearchLove, un événement organisé par l’agence Distilled mais qui se veut assez pratico-pratique pour les pros du Search. Assez déçu par la dernière édition du SMX Advanced qui n’avait rien d’Advanced, j’étais curieux de voir ce que cet événement allait valoir. Je me suis laissé tenter car j’en avais entendu du bien et j’avais envie de voir certains intervenants.

Organisation de l’événement

Commençons par le commencement. Le fait d’avoir tous les intervenants avec l’intitulé de leur conférence et un descriptif 2 mois avant l’événement était déjà bien sympa et m’a motivé pour m’inscrire.

Sur place, rien à redire. En plus du fait d’avoir un événement au sud de la Côte Ouest, le quartier de San Diego choisi était vraiment magnifique et décontractait l’ambiance. Toutes les conférences ont démarré et terminé à l’heure, pas de retard, pas de blanc étrange, c’était vraiment bien géré : un gros bravo aux organisateurs, c’était un sans-faute sur le timing.

Autre truc non-négligeable : le matin, on avait le droit à un VRAI petit déjeuner complet avec fruits, viennoiseries, pains, yaourt, céréales, omelettes… Et en plus c’était bon. Pareil pour le repas du midi qui était succulent.

Je le précise car à date, tous les événéments de Search auquel j’ai participé depuis le début de ma carrière (US, Canada et même en France), la bouffe était souvent bien dégueulasse, ou alors tout juste acceptable alors qu’au SearchLove, c’est de la bonne bouffe ! Et croyez-moi, même si vous n’y allez pas pour ça, on profite bien plus d’une journée de conférence avec la sensation d’avoir bien mangé, sans compter la crème glacée lors de la pause de l’après-midi.

Pour en revenir aux conférences, le temps attribué aux questions était un peu court mais il était très facile de parler aux conférenciers durant les pauses de la journée, où même le petit déjeuner et le déjeuner, ce qui restait fort apréciable.

Les 2 jours de conférences se suivaient sans nécessairement se ressembler. La fin de la première journée s’est terminée avec tous les conférenciers du jour sur l’estrade qui se sont mis à partager chacun 2-3 tips qu’ils utilisent au quotidien, parfois white hat, parfois grey hat mouhahaha.

Les conférenciers

Plutôt que de tous les mettre, vous trouverez ci-dessous la liste des conférenciers, qui, selon moi, ont apporté une plue value à l’événement. Je considère qu’un conférencier apporte une plus value si :

  1. Sa présentation fait germer quelques idées dans ta tête.
  2. Tu te poses des questions sur comment tu pourrais exploiter ce qui a été présenté.
  3. Tu as carrément appris un nouveau truc.
Jour 1
Jes Stiles – Titre : WhatsAppening with Chat App Marketing Now

La bonne surprise de la matinée ! Jes présente bien et la façon d’aborder le sujet était captivante. Elle est revenue sur les différentes solutions Chatapps/Chatbots existantes avec toute une méthodologie pour bien implémenter cela d’un point de vue usager. Quelques cas pratiques ont été présenté, ainsi que certaines solutions sur lesquelles il faut se pencher, surtout si on vend à l’international.

Télécharger les slides

Rob Bucci – Snooping Into Google’s Insights on Searcher Intent

Rob de chez getStat est revenu sur l’intention des usagers à travers les moteurs, mais surtout à travers les différentes étapes en terme de requête de recherche pour les différentes étapes d’achats des usagers. Il en a également profité pour mettre son analyse en parallèle avec ce qui se fait du côté vidéo (n’oublions pas que Youtube est une mine d’or d’info pour la recherche vidéo). Sa présentation m’a donné quelques idées pour personnaliser certains types de pages.

Télécharger les slides

Tom Capper – Does Google Still Need Links

Un retour d’expérience sur différents cas pratiques de positionnement où un travail d’acquisition de visibilité avait été fait (ou pas). Effet, causalité, quelques explications étaient au programme. On eu également le droit à quelques explications supplémentaires sur l’autorité du domaine à mettre en parallèle du volume de recherches « brandées ». Au final, pas de réponse magique mais un ensemble de questions qui ont tenté de trouver réponses par des tests.

Télécharger les slides

Vicke Cheung – Success Beyond Links

L’intervention portait sur les différentes façons d’évaluer les bénéfices de l’acquisition de liens sur le trafic issu de la recherche organique. Au-delà des visites depuis les sites référents, ça parlait de micro conversions, changement d’activités dans les réseaux sociaux, etc… Sans oublier quelques slides sur l’anticipation des besoins usagers lorsqu’ils arrivent sur une landing pages. Bref, une liste de bonnes questions à se poser.

Télécharger les slides

Rand Fishkin – Great Content is not enough

Rand est revenu sur différents cas pratiques, innovants en terme de contenus et qui ont généré + ou – de popularité. Durant sa présentation, il a présenté les résultats de son analyses sur tous ces exemples. Comme à l’habitude, Rand est un excellent orateur et ce fut un vrai plaisir de l’écouter. Plutôt que de parler méthodo, toute sa présentation a porté sur des cas concrets et la façon dont il abordait chaque exemple était très inspirante.

Télécharger les slides

Jour 2
Will Reynolds – Humanize the SERP

Très bonne intervention qui portait sur l’intention et l’émotion ressentie par les usagers lors d’une recherche dans les moteurs. Will est revenu sur le bon ciblage des mots clés mais surtout sur le fait qu’un même mot pouvait générer différentes émotions selon le contexte. Il a fait le rapprochement avec Google qui comprend de mieux en mieux comment l’humain se sent lorsqu’il fait une recherche. Il en a profité pour partager des bonnes pratiques pour s’aider à mieux penser dans cette direction (présentation des mots, recherches relatives, recherches suggérées, façon de présenter les mots, comprendre les clients potentiels, tester différentes meta desc…). Au passage, il adore le site veryapt.com qui reste une référence pour lui dans le domaine. Et si Wikipedia apparaît souvent en 1ère position sur beaucoup de requêtes, c’est parce que les gens veulent d’abord être informés de la chose avant de voir qu’on leur vend cette même chose en question.

Télécharger les slides

Ross Simmonds – Generating Traction with Content Experiments

Vendu de sa formule Build, Ship, Learn, Decide, Ross est revenu sur les différents tests qu’il a mené dans le passé pour faire bouger/réagir une communauté en ligne, poser une questions qui suicitera de l’intérêt et utiliser les différents canaux en ligne. Il a aussi abordé la mesure du degré de risque des expériences menées, ainsi que les bonnes questions à se poser en terme d’approche, canal, sujet, coût et temps. Ca sortait de l’ordinaire et je pense que n’importe qui qui débute en webmarketing ou en SEO pourrait suivre cette formule (même si nous sommes déjà pas mal à expérimenter et mesurer).

Télécharger les slides

Greg Gifford – Local SEO

Intervention dynamique et riche qui portait sur toutes les bonnes questions à se poser lorsque l’on veut faire du référencement local, le tout accompagné de plein de bonnes pratiques. Même si le support de prez ne fait pas tout et que ça ne touche pas à mon day-to-day, j’ai bien aimé l’intervenant qui était vraiment dans le partage sincère, ce qui fait toujours plaisir à voir et surtout à entendre.

Télécharger les slides

Joel Klettke – How to turn customer research into high converting copy

Intervention très intéressante sur tout ce qui concerne l’approche client pour avoir un feedback constructif et surtout très informatif. Si l’affichage des questions fréquentes est un classique, Joel est revenu en détails sur tout ce qu’il y a de mieux à faire lorsque l’on tente d’interviewer un client de son site/son business. Types de questions à ne pas poser, comment tourner une question pour récolter des réponses en or, etc… Pas mal du tout !

Télécharger les slides

Il y a bien sûr eu d’autres intervenants mais je n’ai pas été emballé par leur présentation. Pour certains, il s’agissait de faire + de bruit qu’autre chose (j’ai cru que j’allais tuer Larry Kim lorsqu’il nous a montré sa 6ème licorne en l’espace de 2 minutes sur ses slides), pour d’autres, le sujet était bon, le contenu des slides aussi mais la présentation orale ne tenait pas la route.

Quoi qu’il en soit, j’ai globalement bien apprécié l’événement et si la qualité des interventions des prochaines années est la même que celle que j’ai eu pour cette édition 2017, je ne peux que vous recommander d’aller au SearchLove (tout du moins celui de San Diego :-) ).