C’est un jour comme les autres, vous venez de terminer un projet en référencement sur le site web de votre entreprise. Deux jours après, on vous interpelle, on vous appelle, le téléphone sonne.

De l’autre côté du combiné, on ne comprend pas pourquoi Google n’a pas mieux référencé le site, pourquoi on ne ressort toujours pas sur ces mots-clés ou encore pourquoi on n’a pas eu plus de visites. Qui d’entre nous n’a jamais été confronté à ce comportement, je vous le demande.

Le référencement n’est pas une course contre la montre

Ca peut paraître étrange, voire inhabituel, mais le référencement n’est pas un sprint. Au contraire, on pourrait (en restant dans le même thème) plutôt le comparer à une course de fond, avec ses arrêts, ses détours où la patience et la détermination représentent des nécessités absolues pour réussir.

Le référencement naturel d’un site web est, selon moi, un travail de fond permanent, un travail, qui, chaque semaine, se doit d’apporter un petit quelque chose au bon déroulement de la vie d’un site web : analyser, expérimenter et ajuster sont les 3 mots-clés qui définissent le travail du chargé de référencement. C’est l’endurance et la détermination (je me répète) qui font du métier du référencement ce qu’il est aujourd’hui.

Le référencement n’est pas un métier qui fonctionne au tac-au-tac !

« Si toi faire ce que moi dire, moi te promettre la position numéro 1 sur ce mot-clé dans 3 mois maximum ! »

Cette phrase, bien qu’un peu barbare repose sur un discours qui est malheureusement encore d’actualité au sein de certains milieux professionnels. Dénuée de sens, le référencement ne repose absolument pas sur l’exactitude ou une quelconque promesse engendrée par des choix uniques. Le référencement repose sur une succession de choix ouverts et d’actes, qui engendrent des conséquences dans un délai incertain. Bien sur, avec l’expérience, il est possible de déterminer une période dans laquelle les différents changements effectués sont perçus mais l’exactitude est impossible à définir, même pour un habitué du milieu.

De nombreuses raisons justifient ces affirmations : le type de site sur lequel vous travaillez, la taille de ce site, la fréquence de mise à jour, le moteur de recherche, la version linguistique du moteur de recherche, les changements dans l’algorithme du moteur de recherche et j’en passe.

La patience, en référencement est donc une vertu qui doit être prise en compte par l’ensemble des acteurs qui interagissent avec le site et les référenceurs. Tout vouloir tout de suite et tout savoir avec précision est impossible en référencement (à moins de s’appeler Google et encore)…