S’il y a bien un sujet pour lequel je ne vois pas tant d’infos, c’est bien la pagination de nos sites. En tant que référenceur ou webmaster, n’avez-vous jamais eu cette problématique concernant la gestion de la pagination ? Et bien moi si, et je pense bien ne pas être le seul.

Lorsque vous êtes propriétaire d’un site qui contient des liste 2, 3 ou même 10 pages, vous n’êtes pas obligés de vous poser la question. Cependant, c’est loin d’être le cas pour tous. Qu’en est-il des sites qui possèdent des listes de résultats à 30, 50, 100 ou même 500 pages ?

Si vous avez envie de voir les résultats, le mieux à faire est de tester par vous-même. Naturellement, vous pouvez aller voir sur les grands sites d’e-commerce, mais la plupart d’entre eux n’ont tout simplement pas de pagination (ou alors ils la traitent en Ajax… pouark !).

Vous trouverez ci-dessous la plupart des tests que j’ai mené depuis mes débuts dans le seo. Chaque test a ses conséquences qui lui sont propres. Je vous le dis tout de suite, il n’y a pas de solution magique mais il me paraît intéressant de partager cela, car ce problème concerne une bonne partie d’entre-nous :

  • Indexer uniquement la première page : je l’appelle aussi la solution du méfiant. Ici, on ne souhaite référencer que la première page et on applique un beau noindex,nofollow sur les pages >1. Perso, je considère cela comme du gâchi car vous n’allez pas exploiter la masse de contenus réelle qu’il y a sur votre site. Et surtout, Google va quand même indexer les autres pages mais elles ne participeront pas à l’amélioration du ranking de la première. Ceci étant dit, aucun risque de duplicate via ce biais !
  • Indexer la première page et suivre les suivantes : une solution que je considère comme viable. En effet, vous indexez la première page mais vous autorisez le moteur à suivre les autres, lui permettant de mieux exploiter les liens qui sont à l’intérieur. C’est aussi une façon d’augmenter proprement la masse de contenus autour d’une thématique.
  • Indexer et suivre les X premières pages : un autre solution alternative. Vous référencez normalement les x premières pages de résultats (3, 5, 10 ?) et vous appliquez un noindex sur les suivantes. Par mon expérience passé, je n’ai pas vu de différence entre cette solution et la précédente concernant les conséquences SEO.
  • Avoir uniquement la première page en HTML, le reste en AJAX : le meilleur moyen de rendre la majorité de son contenu invisible. Pratique et efficace si c’est ce que l’on cherche à faire. Ca ne détruit pas l’expérience utilisateur et c’est transparent pour le moteur. C’est juste qu’au niveau de vos contenus, il ne faudra pas espérer un accès via les pages de résultats pour les contenus plus anciens…

Concernant votre pagination, comment l’affichez-vous ? En fonction de la règle d’indexation choisie, peut-être allez-vous vous orienter vers une solution plutôt qu’une autre ?

Par exemple, si vous n’indexer rien d’autre que la première page, il n’est pas nécessaire de s’embêter à afficher plusieurs chiffres pour la pagination. Un simple <précédent et suivant> fera très bien l’affaire.

  • Le cas « Page précédente » et « Page suivante » : comme évoqué précédemment, c’est un moyen simple de gérer sa pagination. Personnellement, je ne sais pas ce qui marche le mieux entre ce format et le suivant mais plus c’est simple pour l’utilisateur, plus il y a des chances qu’ils l’utilisent. Reste que cela génère moins de liens pointant vers des pages quasi-identiques sur votre page.
  • Le cas des pages numérotées avec un accès direct à la dernière page : la dernière page de résultat d’une liste m’a toujours laissé totalement indifférent. En effet, lorsque vous parcourez une liste de résultats (que ce soit des news, des items, des bien à acheter), on démarre rarement par la fin…. non ? Reste qu’une pagination numérotée donne un peu plus de poids à cette navigation d’un poids de vue moteur car le robot est capable de crawler plus de liens sans devoir passer par des pages intermédiaires supplémentaires… Et un ou 2 niveaux de clics de gagné, c’est toujours ça de pris.

Ceci étant dit, il y a des solutions pour réduire les énormes volumes de pages de résultats : peaufiner l’architecture de vos données : catégories, sous-catégories, sous-sous-catégories, mots-clés associés sont les clés pour réduire le nombre de pages de résultats pour un même sujet.

Étant au SMX, j’en ai profité pour poser la question autour de moi et malheureusement, je n’ai pas obtenu de réponses « nouvelles » par rapport à ce que je vous évoque au-dessus. J’ai également eu la chance de demander directement à Vanessa Fox (elle animait la session à ce moment-là et elle a participé à la création de Webmaster Tools chez Google à l’époque) et de son côté, elle recommande d’utiliser un mix entre mots-clés/sous-catégories couplé à la solution « Indexer la première page et suivre les suivantes évoquée plus haut ».

Et vous, quelles sont vos expériences concernant la pagination ? Vos impressions ? Ce qui a marché le mieux pour vous ?