SWIX fait parti de ces outils d’analyses qui se focalise sur les médias sociaux. Gratuit (en tout cas pour le moment), il permet de se constituer un tableau de bord personnalisé avec différentes statistiques réalisées selon le service sélectionné : Facebook, Linkedin, Twitter, MySpace, Delicious, etc… On apprécie aussi le fait d’avoir un rapport selon le type de contenu du service sélectionné.

Par exemple, SWIX différencie l’analyse d’un profil Facebook, d’une Facebook Fan Page, d’une application Facebook et enfin d’un groupe. Ce système de différenciation s’applique également aux autres services, ce qui est, je trouve, un bon point de départ.

Pour une bêta, on a déjà pas mal de choix...

Je me suis amusé à créer une campagne tournant autour de mon pseudo et ce, pendant 4-5 jours. L’interface est vraiment simple à prendre en main et on appréciera (au début) de faire mumuse avec les petits widgets. Une page est dédiée à toutes les analyses que vous souhaitez avoir et une autre page (votre page d’accueil) sert à diffuser les statistiques que vous aurez choisies. Petit +, il est possible de créer facilement une page dédiée (privée ou publique) avec l’affichage et l’évolution des statistiques. Tout le monde n’a ainsi pas besoin de s’inscrire nécessairement à l’outil.

Un système de calcul du ROI est également disponible. Très facile d’accès, il permet de faire quelques calculs globaux qui peuvent donner de bonnes tendances et ce, toujours en fonction du type de service sélectionné. La partie Events permet d’ajouter des événements passés ou futurs (sans doute un bon moyen de justifier une forte chute ou hausse de trafic/popularité à une date spécifique).

Conclusion : pour une version bêta, SWIX s’avère être un outil d’analyse de médias sociaux intéressant. Néanmoins, deux points m’occupent l’esprit : tout d’abord, jusqu’à quand sera-t-il gratuit ? Car une version payante pour un usage personnel me paraît exagéré. Le deuxième rejoint ma phrase précédente puisque la plupart des statistiques fournies par l’outil peuvent se faire via Google Analytics, pour peu que l’on sache créer quelques segments personnalisés.