Guide de référence des microformats pour le SEO

Share Button

Lorsqu’on parle microformats, beaucoup connaissent ce terme, notamment grâce à l’évolution de la prise en compte des résultats de recherche locaux sous Google. Entre Place Search, la modification des résultats Google durant l’automne 2010 et l’importance des reviews sur un item, Google accorde de l’importance à tout ce qui touche aux résultats de recherche locaux. En ce qui me concerne, la partie Place Search n’est pas celle que j’ai le plus utilisé dans mes projets. Je me suis plutôt concentré sur l’implantation d’autres types de microformats, comme le hreview, hcard et hrecipes par exemple.

Ce que je vous propose ici s’apparent à un guide de référence « fait maison » sur les microformats, orienté SEO et développeurs (bah oui faut toucher un peu au code pour mettre en place le nouveau balisage :p) qui s’organise de la façon suivante :

1) Informations générales

Les microformats sont aujourd’hui utilisés par la plupart des sites qui regorgent d’informations appartenant souvent à une même famille de catégories. Ils peuvent avoir un impact sur la recherche et dans les résultats de recherche. Des sites tels que Yelp, Linkedin, Recettes du Québec, Coupdepouce ou encore CitySearch les utilisent. Commet dit précédemment, les microformats sont souvent bien connus via Google Place et la domination des résultats locaux dans l’en-tête de Google.

Au niveau SEO, les microformats sont pris en compte par nos deux principaux moteurs, à savoir Google et Bing. Cependant, Google a décidé d’exploiter davantage les résultats présentant des microformats et on observe ainsi des modifications dans l’affichage des résultats. Prenons un exemple ci-dessous avec le microformat hrecipe :

Un résultat seo friendly sans microformat...

Un résultat équivalent avec des microformats...

Vous vous doutez bien sur que l’impact n’est pas le même entre les deux. Ainsi, un site présentant des résultats de recherche dotés de microformats se verra attribuer d’une meilleure visibilité globale pour l’internaute. Qui dit plus visible dit meilleur taux de clics. Qui dit meilleur taux de clics dit amélioration dans le positionnement organique.

Autre point important : ce n’est pas Google qui a lancé les microformats. Bien que le célèbre moteur sache les exploiter (même s’il en est encore à un stade expérimental pour un bon nombre d’entre-eux), les Microformats sont avant tout un standard libre pour formater vos données en ligne. Il s’agit là d’une nouvelle façon d’imaginer vos données mais aussi un moyen qui va vous permettre de bâtir/améliorer la structure de contenu publié sur vos sites.

De ce fait, comme je l’avais évoqué lors de mon article sur les tendances SEO de 2010, les microformats ajoutent au final une nouvelle couche dans la stratégie de référencement de vos sites web.

Enfin, les microformats sont, selon moi, une nouvelle voie d’entrée qui permet de voir que le référencement des données s’oriente de plus en plus vers la qualité et non vers la quantité. Le sujet n’est pas nouveau certes, mais avec le duomicroformats+réseaux sociaux, pas question de proposer des pages d’atterissages toute pourries :)… Enfin après chacun fait ce qu’il veut hein !

2) Principaux microformats

Il existe une multitude de microformats existants, afin de pouvoir catégoriser un grand nombre de type de données différentes. Vous pouvez voir la liste complète mais je souhaite revenir sur quelques uns assez récurrents, surtout au niveau SEO :

  • hCard : dédié aux personnes, organismes et places.
  • hReview : dédié aux avis fournis par les utilisateurs (par exemple pour un produit ou un événement).
  • hRecipe : dédié aux recettes de cuisine.
  • hCalendar : pour l’annonce d’événements et la gestion de calendrier en ligne.
  • Geo : pour tout ce qui touche à la localisation via les coordonnées géographiques.

Annonce d'événement avec microformats dans Google...

3) La démarche avec Google

Vous avez mis des microformats sur la plupart de vos données et vous souhaitez que Google les prenne en compte ? C’est possible, mais sachez encore une fois que rien n’est garanti chez Google… La première chose à faire est de tester si vos microformats sont correctement entrés. Pour cela, Google propose un outil de vérification bien pratique pour analyser l’implémentation des microformats sur vos pages.

Si vous n’avez pas d’erreurs, il ne faut pas hésiter à ce moment là, à faire savoir au moteur que vos données sont en microformats. Un formulaire en ligne est disponible pour faire votre demande de considération auprès du moteur. C’est tout ! Vous n’avez plus qu’à attendre et espérez que ça va marcher. Le délai d’attente ? De mon côté, il m’est arrivé d’attendre 5 jours comme… 1 mois, encore une fois tout dépend de GG.

Si après plus d’un mois, il n’y a toujours aucun changement, à vous de voir s’il n’y a pas moyen de modifier ce que vous avez fait (trop de données en microformats, microformats incompatibles, niveau de prise en compte d’un microformat…).

4) Ressources supplémentaires

5) Mon expérience avec les microformats

Sur la plupart de mes sites clients, j’ai réussi à implémanter des microformats. Au niveau SEO, la prise en compte par Google en est encore à l’état expérimental. De ce fait, il m’a été nécessaire de bien expliquer que le coût nécessaire à la réalisation de ce projet pouvait varier, en fonction du nombre de retouches que nous devrions apporter pour que les microformats soient 1)valides mais surtout 2) pris en compte par Google.

Et vous ? Avez-vous déjà implanté les microformats sur votre site ? Comment fut l’expérience ? Au bout de combien de temps avez-vous vu un changement dans les résultats ? N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires !

Share Button

30 réflexions au sujet de « Guide de référence des microformats pour le SEO »

  1. romain

    Bonjour,

    Très intéressant, je connais les micro formats depuis pas mal de temps, cependant je me pause la question si cela peut être adapter à un secteur de niche: (EX: Logiciel windows) outre hReview basé sur sur les avis…

    Cordialement

  2. Luc

    Merci pour cet article et ses différents outils sur les microformats et le SEO!

    Nous avons testé pendant plus de 2 mois les balises de type
    itemtype= »http://data-vocabulary.org/Product » itemscope

    Pour décrire un produit sur nos pages mais rien à faire Google ne les prends pas en compte, via l’outil Rich Snippets Testing Tool que vous avez fourni, Google m’indique « Insufficient data to generate the preview. » Dois-je en déduire que ce type de microformat n’est pas pris en compte par Google ?

    Savez-vous quels microformats utiliser pour présenter un produit avec un nom, description et catégorie ? ou encore pour présenter une FAQ : question, réponse, catégorie ?

    Je vous remercie !

  3. Pronostic Foot

    Enfin article qui traite du sujet de l’apport du Web Sémantique au SEO!!! Je trouve que trop peu d’experts SEO n’en parlent…
    Personnellement, j’ai ajouté des Microformats « hEvents » à mes articles traitant de matchs de foot, principalement pour faire apparaitre un Google Rich Snippets et ressortir mieux dans les SERP ! Mais à ce jour, aucun affichage de Rich Snippets, ni autre avantage. Wait & See…

  4. Jean-Paul

    Nous avons implanté les microformats pour le fil d’ariane et les contacts. effectivement nous sentons une meilleure visibilité ou un meilleur regroupement des liens. Par contre nous avons remarqué qu’il existait des microformats pour les fiches produits.

    Dommage que vous n’en parliez pas

  5. Watussi

    Merci pour cette bonne synthèse.

    Je n’ai jamais eu de résultats significatifs, sauf pour les fils d’ariane qui sont pris en compte rapidement.

  6. Ping : Guide de référence des microformats pour le SEO | traffic-internet.net

  7. LaurentB

    S’il y a bien un truc vraiment utile sorti chez Google ces derniers temps, c’est la prise en compte des micro-formats.
    Il était temps!
    Un grand merci pour ta compil qui est parfaite.

  8. Bruno Hug

    @LaurentB @ramenos

    Au bout de combien de temps après installation a-t-on vu les premiers effets ? Y’a-t-il une règle précise concernant la date de prise en compte des éléments fournis pour le rich snipper ?

    1. Ramenos

      Pour répondre à ta question du temps, ça varie. Dans mes deux cas les plus récents, l’un a pris 11 jours et l’autre 2 mois et demi… C’est un peu aléatoire :)

  9. Keeg

    Je suis un peu à la rue sur les microformat pour l’instant, il serait temps que je teste ça sur un site. Tu m’as donné envie, et en même temps, les résultats semblent moyen sur des sites qui ne s’y prêtent pas. Arrêtez-moi si je me trompe.

    PS : Le lien « microformats dans votre fil d’ariane » est (actuellement ?) mort.

  10. Vendée

    Merci pour cet article. Ça faisait longtemps que je voulais implémanter ça sur mon site. Je m’y mets dès ce soir.

    P.S.: Il semblerait que le lien vers le tuto du fil d’Ariane ne soit pas valide. Il manque le :

  11. Ehumeurs

    C’est dommage que tu ne parle de hProduct dans ton article. Moi il me semble particulièrement important et j’essaye de le mettre en place sur tous les site e-commerce dont je m’occupe. Même si l’outil de test des Rich Snippets de Google ne réagit pas, je pense que c’est pris en compte (au moins à titre de test).
    Cela étant merci pour ton article intéressant (dans lequel je découvre hRecipe que je vais devoir tester pour quelques clients).

    Yvan d’Ehumeurs

  12. Ping : Google Recipe - La Nouvelle recette de Google avec les Rich Snippets - Blog Référencement de Supeva

  13. Jerome

    Hello, je crois avoir vu quelque part qu’en ayant que des majuscules pour les titres de produits Google n’allait pas valider les rich snippet mais impossible de remettre la main sur cet article, topic de forum ou autre… quelqu’un aurait aussi une info qui va dans ce sens ?

  14. Ping : Rich Snippets Testing Tools - Test Microformats et Rich Snippets - Blog Référencement de Supeva

  15. Nicolas

    Merci pour cet article assez complet :)

    As-tu des retours après l’implémentation des Rich Snippets?

    Par exemple si sur les pages où les R.S. sont présents, le CTR a augmenté, le nombre de visites, etc?

    Une petite remarque sur l’article: tu parles très peu des microdonnées de Schema.org alors qu’il s’agit désormais du format « officiel » reconnu par tous les moteurs de recherche

  16. Arobasenet

    Bon résumé des microformats.
    @Sylvain de Midi-Vin : A ce stade, la grande différence est que dorénavant, ce sont les balises de Schema.org qui font office de standard adopté par Google et Bing. Il faut en tenir compte !

  17. Puntocano de Publi-jeux

    Ce récapitulatif est très intéressant et je le met dans mes favoris.
    J’ai mis en place des rich snippet (format rdfa) sur 2 sites l’été dernier pour illustrer des tests de produits. Ils ont été pris en compte au bout de 2 mois environ. Pour le second site, je n’avais pas rempli le formulaire en ligne de Google et ils ont quand même été acceptés.
    Par contre GG semble s’amuser avec tout ça : certains jours, les étoiles disparaissent puis reviennent plus tard et je constate la même chose pour certains concurrents.

    Je ne comprends pas votre phrase « Qui dit meilleur taux de clics dit amélioration dans le positionnement organique. », elle me laisse perplexe.

    A part ça, il fait pas trop froid à Montréal en ce moment, un petit -30 °C des familles j’imagine ?

  18. Ping : référencement | Pearltrees

  19. pariuri sportive

    Personnellement, j’ai ajouté des Microformats “hEvents” à mes articles traitant de matchs de foot, principalement pour faire apparaitre un Google Rich Snippets et ressortir mieux dans les SERP ! Mais à ce jour, aucun affichage de Rich Snippets, ni autre avantage. Wait & See…

  20. blog ecommerce

    J’ai mis ça sur deux de mes sites dont un marchand. Ca semble avoir tiré tout le SEO vers le haut. J’imagine que la visibilité en plus a augmenté le CTR et comme ça fait partie de l’algol …

    Merci pour l’article très intéressent.

  21. Claudia - Agence de Communication

    Merci pour cet article très intéressant. Mes différents tests montrent également tout l’intérêt de mettre en place les Rich Snippets dés que c’est possible. La visibilité des sites concernés s’en trouve fortement améliorée!

Les commentaires sont fermés.