Wordpress_referencementA ce jour, WordPress est un CMS bien connu auprès des internautes. Gratuit, libre, simple à utiliser et doté d’une large communauté à travers le monde, WordPress est l’outil idéal pour démarrer un blog (ou un site vitrine). Cependant, à la fin de l’installation du CMS, il est nécessaire de veiller à 5 différents points en référencement qui sont, à mon sens, primordiaux avant de démarrer à rédiger le premier post.

Définir le format d’url : dès le commencement, définissez le format d’url désirée pour l’affichage de vos pages et posts. Par défaut, WordPress propose d’afficher l’id de la page, ce qui n’est pas franchement pertinent, ni pour le moteur, ni pour l’internaute. Rendez-vous dans les options pui dans les liens permanents, afin de définir un format d’url personnalisé.

Exemple : /%category/%year%/%postname%/

Choisir le nom de domaine principal : par défaut, il est possible d’accéder à un site en tapant www.nomdusite.com ou alors nomdusite.com. Rendez-vous dans le fichier .htaccess pour faire une belle redirection 301 des différents domaines miroirs que vous possédez vers le nom de domaine principal, afin de centraliser l’information pour le moteur et d’éviter d’avoir du contenu dupliqué. D’un point de vue internaute, cela ne changera rien.

Exemple : redirection 301 de http://monsite.com vers http://www.monsite.com

Créer une page 404 personnalisée : par défaut WordPress vous propose une page 404 un peu « light ». Certains thèmes n’en proposent même pas. Assurez-vous d’avoir une belle page d’erreur 404 pour ne pas perdre inutilement vos visiteurs. Autre raison : Google squatte les pages 404 depuis peu, donc méfiez-vous.

Vérifier le modèle de page : assurez-vous bien que le template choisit soit conforme aux différents standards du web. Il doit aussi comporter les différentes balises de type h1, h2… Bref, juste s’assurer d’avoir un code propre et parcourable par le moteur.

Définir les catégories : prenez-vous un peu de temps pour bien définir vos catégories d’articles. Choisissez des expressions clés pertinentes et évitez les longueurs. Pensez également à l’effet que cela apportera sur la long tail. En effet, les mots-clés de vos catégories vous regorgez de liens entre vos différents contenus et apparaîtront ainsi très souvent sur votre blog (par exemple, dans l’url et dans l’en-tête du post).

D’autres éléments sont bien entendu à vérifier lors de la mise en ligne de votre blogs mais ces 5 points sont, selon moi, à traiter absolument avant la mise en ligne des premiers posts, vous évitant ainsi des désagréments par la suite. Pourquoi faire de la réécriture d’urls au bout de 500 posts alors qu’il est tellement plus simple de définir une règle propre dès le début ? Ou alors, pourquoi se rendre compte au bout de 3 mois que l’intitulé des catégorie est mal choisi car trop long ou alors obsolète ?