Durant la période où je cherchais un emploi en Amérique du Nord, je me suis aperçu d’un truc assez étonnant : la plupart des recruteurs pensent que le SEM est le métier qui correspond à l’achat de mots-clés uniquement. De mon côté, j’ai toujours su que SEM signifie :

Search Engine Marketing (SEM) = Pay per click (PPC) + Search Engine Optimization (SEO)

Depuis un certain temps, j’ai l’impression que de mauvaises habitudes sont rentrées dans les mœurs des recruteurs, que ce soit ici ou même en France où l’on parle de référencement, en évoquant bien souvent uniquement le référencement payant (PPC).

Pourquoi le SEO passe-t-il à la trappe ?

Je rassure tout de suite tous les référenceurs qui me lisent, non le seo n’est pas mort et il n’y a pas que le clic payant. Cependant, j’ai remarqué que la plupart des recruteurs, voire les responsables d’entreprise, ne savaient pas où ranger le métier de référencement organique. Est-ce un métier technique ou une branche du marketing ? J’ai d’ailleurs été confronté à ce problème dans mon environnement de travail. Me rattache-t-on au pôle marketing ou au pôle technique ?

D’un côté, j’entends que le seo fait clairement parti du marketing car c’est un moyen de promouvoir un site web à travers des moyens de communication… Bref, que c’est de la publicité… Bigre ! Je ne sais pas ce qui s’est passé mais à mon avis, ces personnes sont un peu à côté de la plaque. L’importance du PPC peut être tel qu’il m’est arrivé d’entendre que les sous restants pouvaient être alloués au SEO… Un concept un peu hype pour certains !

De l’autre côté, il est dit que le SEO est un métier purement technique et donc, lorsqu’on parle de SEM, il est question uniquement de PPC. Là encore je suis en désaccord total.

Selon moi, le SEO reste toujours un métier transverse avec une bonne part technique et une part webmarketing. Être un as en marketing sans connaître la réalité côté développement et sans coder un peu soi-même ne fait pas de vous un bon référenceur. D’un autre côté, si vous êtes un pro de la technique mais que vous n’avez aucune vision webmarketing de vos créations, ça risque aussi d’être difficile.

De ce fait, je me dis que le SEO passe parfois à la trappe car la plupart des personnes ne savent pas vraiment ce que c’est et les bénéfices qu’ils engendrent pour un site. Et d’ailleurs, c’est peut-être toujours le cas au sein de certains organismes.

Et pour le SEM, on fait quoi alors ?

Pour en revenir au titre, autant mettre « PPC expert » ou alors « SEO Expert » si le poste SEM occupe à 99% un seul des deux sous-domaines. Pourquoi parler de Search Engine Marketing si c’est pour se concentrer uniquement sur le PPC ? Si ma mémoire est bonne, la part d’internautes qui utilisent les résultats organiques dans les moteurs de recherches est toujours aussi élevée, n’est ce pas ?

Certes, le PPC permet d’avoir des résultats à court terme et d’avoir une vision rapide des performances obtenues par son travail. Mais le SEO, bien appliqué, apporte de solides performances à moyen, voire long terme et surtout, c’est celui qui aura le plus d’impact sur « l’utilisation au quotidien des moteurs par les internautes ». Le SEO reste un excellent moyen d’atteindre ses objectifs de conversion.

Et puis si vous êtes doués, vous allez pouvoir faire quelques économies à votre entreprise au niveau PPC :).