La grammaire et l’orthographe hors ligne, sur le web et dans les emails

Savoir parler français est une chose. Savoir utiliser correctement la grammaire à l’écrit en est une autre. Je souhaite aborder le sujet aujourd’hui car je tombe trop souvent sur des messages provenant de personnes qui n’ont que faire de la grammaire et de l’orthographe.

Récemment, je suis tombé sur beaucoup trop d’exemples qui m’ont donné l’envie de faire un petit coup de gueule en ligne.

Relis ton mail avant de l’envoyer

La première position du top 3 en grammaire horrible est occupée par les mails. Je peux comprendre les fautes de français lorsqu’il ne s’agit pas de sa langue natale ou habituelle (je fais bien des fautes d’anglais de temps en temps). Mais lorsque ça provient d’une personne 100% francophone qui défend fermement l’utilisation du français, c’est assez foireux…

Vous, je ne sais pas, mais pour ma part, lorsque je reçois un mail truffé de fautes de grammaire/orthographe, la personne en face est déjà en train de perdre de la crédibilité à mes yeux. Je me demande parfois si elle a relu son message avant de l’envoyer ou si elle tape sur le clavier les yeux fermés avec un envoi automatique si aucune touche n’est pressée dans les 5 secondes.

Bref, relisez vos mails, assurez-vous de placer la ponctuation au bon endroit et ne mettez pas des majuscules partout !

Écris proprement dans les pages de ton site web

Une bonne utilisation de la langue française, notamment sur un site web, augmente la crédibilité de l’auteur du message. Malheureusement, on trouve encore trop d’adorateurs du langage texto ou « skybloguien » (ceux et celles qui me lisent depuis longtemps connaissent mon amour pour les skyblogs).

Côté SEO, on sait déjà que Google reconnaît les fautes d’orthographes. Je vais peut-être exagérer un peu mais au lieu de créer des pandas et des pingouins virtuels, une bonne pénalité sur un site rempli de fautes serait la bienvenue.

Après tout, la bonne utilisation de l’orthographe/grammaire renforce la crédibilité d’une page dans les résultats de recherche. Qui sait, avec le temps, peut-être que ça deviendra un critère de ranking pur et dur.

En attendant, avec l’implantation des microdata liés aux auteurs, on s’en va déjà dans la bonne direction. En effet, l’auteur qui fait une faute par ligne sur son blog ne sera peut-être pas si fier de montrer sa face à tout le monde sur le web.

Fais attention à ton français, même à l’écrit « offline »

Il s’agit probablement du dernier cas qui m’a donné l’envie d’écrire ce billet. En l’espace de deux jours, je suis tombé sur 2 énormes fautes de français. D’abord, sur mon paquet de céréales (« Les céréales vous apportent l’apports nécessaires en... ») et enfin à l’étage de mon bureau, sur un grand message papier destiné aux employés (« Nous sommes déménagés au » et « Ne pas utiliser – Ces stations seront démonter« ). Aoutch, ça fait mal aux yeux !

Certains diront que je suis trop sévère, d’autres pas. En tout cas, c’est vraiment désagréable de devoir se taper des fautes énormes chaque jour devant les yeux.

Pense à l’impact que cela peut avoir sur ta carrière professionnelle

Ce qui va suivre ici n’engage que moi. Si vous êtes soigneux en orthographe/grammaire, c’est que :

  • Vous avez a le souci du détail, que ce soit pour démontrer votre crédibilité, votre productivité ou encore l’efficacité de vos analyses.
  • Vous avez un esprit critique. Avoir les réflexes nécessaires pour bien structurer ses phrases est un signe positif pour l’analyse et l’explication de problèmes complexes.
  • Vous êtes souvent reconnu pour votre valeur ajoutée dans votre environnement de travail (à moins d’être un poète qui n’en fiche pas une mais je n’en connais pas autour de moi).

Pour faire simple, j’ai envie de vous conseiller de soigner votre orthographe pour développer votre business, quel qu’il soit. A quand les primes de salaires pour une année sans faute ? :)

7 réflexions au sujet de “La grammaire et l’orthographe hors ligne, sur le web et dans les emails”

  1. Je suis loin d’être un exemple en grammaire et orthographe mais j’avoue que les fautes faites par laxisme, sur le précepte « il me comprendront de toute façon », sont celles qui me sortent le plus par les yeux.
    Et dans un cadre professionnel, c’est sur que la crédibilité en prend un coup quand les échanges sont ponctués de fautes flagrantes…
    Mais perso, je trouve qu’il y a encore pire : je ne sais pas si je suis abonné aux ours mal léchés ou autres, mais le nombre de mails que je reçois avec juste une question posée à l’arrache sans même un bonjour, ni même un merci en réponse me fait halluciner !

  2. Avec les correcteurs orthographiques de Firefox ou Chrome, au moins pour les erreurs lexicales, on a plus d’excuses ! Il existe de très bons logiciels de correction orthographique comme Antidote HD qui font gagner beaucoup de temps :)

    Je partage aussi votre avis sur la crédibilité. Une faute légère ça peut passer dans un mail pro, mais genre dans des propal clients ou carrément dans des supports publicitaires, c’est incroyable quand même…

  3. J’aime bien l’idée d’un nouvel animal noir et blanc pour l’orthographe et la grammaire, ça calmerait la tension de beaucoup d’internautes.

    Par contre, je suis au Québec depuis peu, mais j’ai cru comprendre que « nous sommes déménagés » est un particularisme du français québécois, non?

    Par ailleurs j’ai été assez surpris de recevoir un mail bourré de fautes plus grosses que moi (je pèse pas lourd mais quand même!) de la part du directeur d’une agence qui a pignon sur rue ici. Même dans ce cas là, la crédibilité en prend un coup.

  4. Bonjour et merci, j’ai le même état d’esprit !

    Mais, n’y aurait-il pas un a en trop dans la phrase « Vous avez a le souci du détail » ?

    Bonne journée, et j’aimerais avoir votre avis sur mon site et ma proposition.

    Corinne Bouchon

  5. Bonjour,
    J’ai toujours trouvé que de faire ce genre d’article coup de gueule était assez osé.
    D’abord parce que le sujet est bateau. Mais il a beau être bateau, il n’en reste pas moins nécessaire. Et qu’il soit bateau est même carrément déprimant, quand on y pense.
    Non, ce que je trouve réellement osé c’est l’exercice écrit en lui-même. On ne peut s’empêcher de lire l’article tout en recherchant LA faute oubliée.
    Je n’en ai pas trouvée.
    (je ne peux pas en dire autant des réactions qui le suivent ^^)
    Ce qu’il faut surtout retenir, je pense, c’est le premier point, comme une piqûre de rappel pour tous: il faut se relire avant de publier, envoyer, partager son écrit.
    Je suis prêt à parier que ceux qui réagissent à cet article le font ;-)
    Bonne semaine,
    OliOne

  6. Amen! lorsqu’on a le souci du détail, on ne peut que souhaiter qu’à l’avenir, les fautes d’orthographe soient prises en compte dans le calcul du ranking.
    Mais je pense que, pour certaines fautes, quand on ne maîtrise pas les règles de grammaire, on aura beau se relire, on ne verra pas forcément qu’une faute en est une… (cf. la très énervante « ces stations seront démontER », rien à faire, elle a la dent dure!)
    Puis, on n’est jamais trop « sévère » lorsqu’il s’agit d’écrire correctement ^^

  7. Je comprends votre agacement et je le partage sur beaucoup de points. J’ai la chance d’être plutôt bonne en Français aussi bien écrit que parlé. Ceci dit il m’arrive régulièrement de faire des erreurs comme tout le monde.

    J’ai lu il y a quelques jours la réponse d’une blogeuse attaquée sur son orthographe (vraiment mauvaise) qui disait que malgré tous ses efforts elle était mauvaise en orthographe et qu’elle aurait adoré savoir écrire.

    J’ai depuis un peu plus d’indulgence envers les fautes d’orthographe.

Laisser un commentaire