covid 19 référenceur geek

Programme du confinement 2020 d’un référenceur geek

Salut tout le monde,

Nous sommes fin avril et cela fait maintenant plus d’un mois et demi que je suis en mode « travail de la maison » 100% de mon temps. Et j’imagine que pour certains d’entre-vous, c’est un peu la même. Depuis Boston, bien qu’il n’y ait pas de confinement obligatoire, je ne sors que pour faire les courses, marcher, voire courir un peu. L’avantage, c’est qu’ils prennent « presque » tous la voiture donc il y a très peu de monde dans les rues. Mais les mesures de sécurité ont fini par être implantées dans le coin.

De mon côté, je dois avouer que ça va plutôt pas mal. Si être enfermé n’est clairement pas l’idéal, le quotidien alterne entre le boulot et les autres activités qu’on peut faire de chez soi. Et j’ai eu l’occasion de me faire un bon petit setup niveau bureau plusieurs mois avant le confinement.

J’ai eu envie d’écrire ce post tout simplement pour vous partager un peu mon quotidien avec les différentes activités qui m’aident à gérer et accepter sereinement la période COVID-19.

Il ne s’agit en aucun cas d’un article guide de type quoi faire pour ne pas vous ennuyer. Je ne vois pas l’intérêt d’un tel contenu sachant qu’on a tous notre train de vie, nos habitudes mais aussi nos contraintes. En revanche, si jamais ce partage d’activités peut en inspirer certains, et bien tant mieux.

  • Je suis en train de lire Silo écrit par Hugh Howey : un bon gros pavé de science fiction post-apocalyptique où les être humains sont obligés de vivre dans un gigantesque bunker (si vous aimez Fallout, ce roman devrait vous plaire). L’histoire démarre un peu lentement mais plus on avance, plus ça s’accélère et c’est vraiment prenant. Je ne l’ai pas encore fini mais ça ne saurait tardé. Et puis il y a 2 suites optionnelles si jamais j’en veux plus.
  • Au niveau lecture professionnel, je continue d’apprendre, m’améliorer et m’exercer sur tout ce qui concerne le storytelling with data (l’art de raconter une histoire avec des données). C’est typiquement le genre de skills qui se marie bien avec mon boulot et ça me permet aussi d’approfondir un poil mes connaissance en Excel : « Storytelling with Data » de Cole Knaflic et « Avoiding Data Pitfalls » sont 2 bouquins que j’ai englouti avec plaisir. Et au fur et à mesure des mois, on sent la progression. On trouve pas mal d’exercices en ligne ainsi que des exemples qui aident à mettre en application ce que j’apprends.
  • Pratique de l’allemand : j’ai étudié l’allemand en tant que 1ère langue vivante au collègue, lycée et même après. Cette langue m’a servie bien des fois quand je bossais en France. En Amérique du Nord, c’est beaucoup moins le cas… Mais ça ne m’empêche pas de réviser le vocabulaire et pratiquer un petit 20 minutes/jour. Les bases et la grammaire étant restées en mémoire, je me regarde un film dès que j’ai l’occasion et l’application Duolingo fait le job pour la pratique.
  • Faire du sport 3 fois/semaine : j’en ai toujours fait alors rester en intérieur sans bouger, c’est mort pour moi, je risque de devenir fou. Du coup, je vais courir et je vais quelques exercices sur mon tapis de sol. La chaîne Youtube de ce mec fait bien l’affaire pour compléter mes sessions.
  • Lire des mangas avec ShonenJump : ça coûte 2$/mois, j’ai accès à plein de séries scannées ultra proprement (et légalement), c’est parfait pour découvrir des nouvelles séries dans leur intégralité.
  • Un nouveau film chaque soir : un petit rituel mis en place avec ma femme. C’est l’occasion de voir des classiques manqués et découvrir quelques chef d’oeuvres. Chacun choisit le film qu’il souhaite voir un soir sur 2. La seule condition est de ne pas prendre un film que l’autre a déjà vu :). Et puis ça m’amuse de compléter mon profil de notes IMDB.
  • Préparer des livres photos : le voyage, c’est ma grande passion. C’est sûr qu’en ce moment, c’est un peu mort alors j’en profite pour créer des livres photos des précédents voyages qu’on a fait.
  • Préparer mon prochain site en ligne : j’ai un projet sur lequel j’avance doucement en parallèle de tout le reste. Il va finir par sortir et vous serez bien sûr au courant. Un gros merci à ma soeur Vicky l’infographiste qui m’a crée le logo d’ailleurs. Si vous avez des besoins d’infographie/illustration, n’hésitez pas à la contacter ;).
  • Jouer et streamer des RPGs : j’adore les jeux de rôles sur PC et le tour par tour. C’est l’occasion de streamer un peu + que d’habitude. Si jamais vous êtes curieux, n’hésitez pas à passer (le stream habituel a lieu chaque dimanche vers 14h heure de France). Et c’est aussi l’occasion de jouer avec des amis d’enfance à distance. Malgré le décalage horaire avec l’Europe, on arrive à se trouver un créneau (Agnès si tu me lis :) ).
  • Développer mes compétences en cuisine : alors j’ai toujours su cuisiner mais je manquais de patience pour préparer de nouveaux plats. Le confinement est l’occasion de se peaufiner un peu dans le domaine. Recettes salées et sucrées, il en faut pour tous les goûts.

Je crois que j’ai à peu près fait le tour. Bien sûr, il y a quelques autres à-côté mais les activités ci-dessus sont vraiment récurrentes. J’en profite aussi pour bosser sur d’autres tâches spécifiques mais qui sont à usage unique. Le printemps met un peu de temps à se montrer dans la région de Boston cette année alors tous les moyens sont bons pour s’occuper durant la journée.

Bon courage à vous tous, ce n’est pas une période facile mais vu comment l’être humain est doué pour s’adapter, on va finir par s’en sortir.