Cycle de travail du référenceur / seo analyst

S’il est parfois difficile de percevoir pour certains acteurs la méthodologie de travail d’un référenceur, il est néanmoins nécessaire de la comprendre, afin de percevoir davantage les attentes et les besoins en référencement. Voici un petit schéma « simplifié » que j’ai élaboré, représentant à mon sens le cycle professionnel d’un référenceur. Tout avis objectif est le bienvenue.

12 réflexions au sujet de “Cycle de travail du référenceur / seo analyst”

  1. Intéressant, j’aurais peut être rajouter un rond « s’adapter » avec un nuage « veiller » car ce schéma est celui d’un référenceur qui ne se base que sur ses acquis sans se soucier des expériences extérieures…

  2. Ca resume tout le schema. Et a mon sens aussi c’est le cycle générale de le plupart des referenceurs.

  3. Je suis d’accord avec Vincent, il manque certaines étapes cruciales.

  4. Salut à tous,

    J’ai tout de même bien l’impression que ton graphe vaut pour presque tout et n’importe quel métier un tant soit peu intellectuel et encore peut être pour tous :D

  5. Je pense que tu as une vision trop générale pour pouvoir affirmer cela Alex (et d’ailleurs je suis assez surpris de ta réaction). En relisant bien le graphe, tu verras qu’on ne peut pas l’appliquer à tous les métiers… Encore une fois, il s’agit du cycle de vie du travail d’un référenceur perçu de manière globale, et ce, au quotidien.

  6. Je suis plutôt d’accord avec alex de référencement blog. L’exemple du contrôleur de gestion rentre exactement dans cette typologie. Il faudrait comme le dit Vincent un nuage Veiller là c’est vraiment bcp trop généraliste.

  7. De mon point de vue j’intègre la notion de « Veille » à l’expérimentation mais bon, ce n’est qu’un point de vue :).

  8. Salut à tous,

    @Ramenos : Expérimenter > Evaluer > Ajuster, c’est quasiment le cycle de l’apprentissage.

    Dans tout métier un tant soit peu créatif et où l’on nous demande des comptes, ce cycle est valable.

    Prenons l’exemple, d’un artisan boulanger : il expérimente un nouveau pain, il fait évaluer par ses salariés et ses clients (il patiente un temps), puis il s’ajuste en réaction aux retours et recommence.

  9. A mon avis ce schéma est trop généraliste..il n’intègre aucune notion d’environnement or que le métier de référencement se base sur un environnement très instable. il est donc obligatoire d’intégrer cette notion d’environnement. les positions sont très fictives et donc un travail de veille constante est fondamental…
    http://referencementnaturel.free.fr

Laisser un commentaire