Pourquoi les développeurs doivent être formés au seo ?

J’ai eu l’idée de ce post en étant en réunion avec des intégrateurs et des développeurs pour le développement d’un projet web dans mon entreprise. S’il est clair qu’un référenceur doit avoir des notions de programmation et un petit background en intégration, je pense que les développeurs devraient être formés au métier de SEO, pour au moins connaître les bonnes pratiques et suivre tranquillement les évolutions et l’impact que cela a sur leur travail.

Pour qui ?

Le temps nous est compté et il est déjà bien assez long de se former dans son propre domaine, donc autant faire au plus vite. Si tu développes des sites web pour le public ou que tu montes des sites rapidement via des CMS comme WordPress, Joomla ou autre, ce post est pour toi. Si, par contre, tu passes ta vie à t’occuper d’un intranet et pour X raisons, tu ne développeras pas de projets web ouvert, c’est sur que le seo ne représente pas un point majeur dans ton développement. Donc la question finale est… Pourquoi toi, développeur, devrais-tu apprendre le seo ?

Parce que ça te permettra de découvrir un peu de marketing tout en échangeant avec un esprit qui est quand même geek.

Se mettre au SEO, c’est pouvoir se rapprocher et délirer avec des personnes qui bien souvent ont un côté geek bien développé, aiment découvrir, tester et évaluer des services web et expérimenter des nouvelles techniques pour atteindre leurs objectifs. Sans être totalement webmarketing, le SEO est à la frontière entre la technique et le marketing car il faut des 2 pour pouvoir faire ce métier.

Reste que bien sur l’expert seo aiment parfois acheter du matos électronique dernière tendance, tout en essayant de l’exploiter le plus possible (bidouilles, programmes underground, outil pour la productivité…). Reste qu’il faudra quand même accepter d’entendre bien souvent un seo man/woman parler de « ROI », « taux de rebond », « taux de transformation », « visites », « mots-clés »…

Parce que ça fera de toi un meilleur développeur

Attention, quand je dis meilleur, je ne dis pas sur le plan technique. Je dis meilleur dans le sens où le développeur aura ainsi la capacité à comprendre et à programmer en tenant compte d’un objectif de visibilité. Quand je dis ça, je parle notamment des réflexes suivants :

  • Standardiser les règles d’URL canoniques.
  • Rendre accessible le site web, pour le moteur comme pour l’internaute.
  • Créer des sites dont les pages se chargent rapidement.
  • Créer des règles d’URL propres, courtes et crawlables.
  • Créer une architecture verticale et horizontale.
  • Appliquer des règles de sécurité (robots.txt, accès à certaines zones du site).
  • Appliquer des règles de redirections 301.
  • S’assurer d’éviter une duplication des contenus (version avec et sans /, index.php….).
  • Présenter les contenus de manière à les rendre rapidement parcourables (pour le moteur comme pour l’utilisateur).
  • Savoir quand et comment utiliser AJAX dans les pages.

Comme vous pouvez le constatez, la plupart de ses points font parti de ce que le développeur souhaite déjà à la base.

Parce que ça permettra au référenceur que tu es d’épargner beaucoup de temps

En effet, si les développeurs sont formés au SEO et appliquent systématiquement 80% des bonnes pratiques vis à vis des moteurs, les corrections seront moindres. Bien sur, certains me diront « ils n’ont pas que ça à faire ou alors ils s’en fichent, ils vont oublier »… Vous serez surpris de voir à quel point il peut être facile de changer les habitudes des personnes, lorsque l’on agit dans le bien de tous.

Parce que tu pourras comprendre à quel point le métier de SEO est complexe.

Pour ma part, je n’en rencontre plus mais il fut un temps ou j’entendais encore des développeurs me dire : « je te programme des title dynamiques, des h1, h2, un répertoire avec plein de liens et c’est réglé »… Pas besoin de s’énerver, ce genre de réponse vient généralement d’une ignorance complète du métier… Quoi de mieux que de prendre le temps à expliquer que la réalité est tout autre. Il est important de comprendre que le SEO génère généralement une longue liste  de points à changer, et ce, bien souvent après la mise en ligne car il y a toujours des recommandations qui n’ont pas été suivies.

Reste que parfois, un petit changement à l’affichage peut demander plusieurs jours de développement. Le mieux à faire, afin que le développeur comprenne pourquoi il va devoir travailler un bon 3 jours sur son code est de lui expliquer quelles sont les conséquences 1) de laisser le code ainsi et 2) de modifier la partie en question.

Parce que ça t’évitera de passer pour quelqu’un qui n’a pas bien fait son travail

Voici un petit scénario malheureusement réaliste et déjà rencontré :

  • Un site a été réalisé. Un mois plus tard, le client fait une recherche de ses produits sur Google et rien n’apparaît.
  • Première question auprès du chef de projet : pourquoi on ne ressort pas dans Google ? J’ai refait mon site dans le but d’être visible.
  • Réponse du chef de projet : compte-tenu des délais, les développeurs ont fait du mieux qu’ils pouvaient. De plus, vos demandes n’étaient pas spécifiés dans les specs.
  • Le client embauche un consultant SEO : une liste de 50-60 points sont à modifier sur le site.
  • Le chef de projet, le client et le consultant seo vont tous les 3 aller devant le développeur pour qu’il fasse les modifications.
  • Finalement, toi, ô développeur confirmé, tu vas devoir abimer, rectifier, changer plein de choses que tu as développé, ce qui va te donner l’impression d’avoir travaillé pour rien, tout en ayant une « légère » pression des 3 gus qui comptent sur toi pour faire les changements…. Et ça va te faire du boulot en plus.

Cependant, pour éviter tout cela, apprends les bases du SEO. Si tu ne trouves pas le temps de chercher par toi-même, demande à ton supérieur que l’expert seo de l’entreprise fasse une présentation sur ce qu’il faut comprendre, et qu’il livre par la suite une to-do list à suivre pour chaque développement/refonte de sites web. A ce moment là, la probabilité que le scénario du dessus se produise va énormément se réduire, évitant tout conflit et réduisant les dépenses supplémentaires.

Par où commencer ?

En attendant que quelqu’un vienne te former (ça n’a rien d’impossible, surtout si tu travailles dans une grande équipe de développement), tu peux déjà parcourir la section référencement du blog pour comprendre des notions et les grands changements SEO. Mais il y a aussi certaines source que tu peux d’ores et déjà lire :

 

 

17 réflexions au sujet de “Pourquoi les développeurs doivent être formés au seo ?”

  1. L’article a le mérite de pointer du doigts une évidence qui n’est pas encore totalement reconnues même si bon nombre de développeurs « éveillés » ont déjà pris le tournant.
    Les connexions entre développement web et SEO seront beaucoup plus systématiques lorsque les formations de développement intégreront complètement des modules dédiés à la SEO.

  2. À chacun son métier.

    Cependant c’est vrai que quelqu’un qui propose des sites web clé en main devrait avoir les connaissances pour vendre de sites de qualité!

  3. Je suis complètement d’accord avec ton article.
    Je pense que ces problèmes de compétences transversales entre le développeur et le SEO touchent majoritairement les entreprises où la division du travail est importante ou bien celles qui ont un réel problème de communication interne ou encore un mauvais chef de projet … Il est bien évident que les créateurs de sites internet indépendants et freelance doivent quant à eux entretenir une polyvalence SEO en plus de la programmation intrinsèque afin de garantir un bon produit à leur client.
    Il n’est plus possible aujourd’hui de vendre un site Web
    en omettant la problématique de sa visibilité, si ce n’est à cause ou plutôt grâce à la concurrence.

  4. Très vrai !
    Dans la pratique, on constate quand même que dans de nombreuses agences, il n’y a aucune compétences SEO. Difficile pour les developpeurs de tout apprendre par eux-même alors qu’ils doivent aussi se tenir à jour sur leur propre métier.

  5. Je suis totalement d’accord avec ce qui est dit dans l’article. Pour ma part j’éduque mes développeurs à la mise en place des facteurs influençants les moteurs de recherche. Je pense également qu’un développeur web qui comprend quelque peu le référencement a une valeur ajoutée beaucoup plus grande.

  6. Certes, mais ils peuvent quand même voir les bases…
    Car les référenceurs, doivent bien avoir des bases de prog dans le métier, donc pourquoi pas eux aussi

  7. OUI! OUI ! OUI! OUI!

    Je suis en train de faire cela depuis 2ans maintenant dans ma boite et ca commence a venir. Mais ca prends du temps de venir a bout de toute les résistances qu’on peut trouver chez les codeurs.

    @Yoni – « De tout facon le meilleur referenceur ne peut etre qu’un developpeur :) » – NON! FAUX! CO***RIE! mais comme je ne suis pas d’humeur a argumenté sur « SEO et coding » je te laisse faire quelques recherche histoire que tu te rende compte a quel point ce que tu dis est une anerie

  8. Mouhé, je suis assez d’accord avec Yoni.
    Peut-être qu’il ne faut pas être développeur pour être le « meilleur referenceur » mais, tout de même, cela permet de gagner en indépendance et, par conséquent, en productivité !

  9. Si les projets est bien conçu en amont, développeur et référenceur travaille conjointement. Avec le temps, le développeur finit par prendre les bons réflexes SEO (ou pense à demander au référenceur)

  10. Ce qui me tue le plus, ce sont les agences ne comprenant que des devs qui vendent du référencement parce que ça se vend plutôt bien et que c’est à la mode !

    Le problème c’est que ces clients ont ensuite une mauvaise opinion du SEO…

  11. Très bon billet. Pour un être un bon référenceur, nul besoin d’être développeur, par contre pour devenir un bon spammeur, c’est une réalité.

  12. Pour un être un bon référenceur, nul besoin d’être développeur, mouais… Pas d’accord du tout ! Dans la plupart de mes optimisations de référencement, c’est vraiment des points techniques, des liens en doubles, du contenu dupliqué, du link juice qui se dilue trop car trop de pages différentes créées de partout, et bien sûr l’optimisation du html, le moins de html possible pour le plus de contenu possible, c’est difficile si on connait ni développement serveur ni intégration… Les meilleurs selon moi reste les développeurs qui se sont mis au référencement plutôt que les référenceurs s’étant mis au développement. C’est du moins ce que j’ai constaté dans les gens que je recrute dans mon agence !

  13. C’est vrai pour beaucoup de domaines liés aux développeurs : un développeur qui ne connait rien d’autre que le code est une boite vide. Un exécutant.
    Un bon développeur doit connaître bien plus que du code.

  14. Le problème que j’ai pu constater assez souvent, c’est que le référenceur passait souvent en fin de chaîne, ce qui pour moi est abberant.

    Dans le gestion de projet, celui-ci doit participer dès le début, afin de donner tout de suite ses reco aux développeurs/intégrateurs, on évite de devoir reprendre plusieurs points par la suite, d’où un gain de temps non négligeable.

  15. Concernant ton scénario, l’erreur vient surtout du Chef de Projet qui n’a pas éclairci ce point dès les premières réunions…

Laisser un commentaire