Trop de liens dans une page : inutile ou dangereux ?

C’est une question assez récurrente en SEO que l’on me pose souvent : « dans mon article, combien de liens environ dois-je intégrer vers des articles similaires ? » A ce niveau, j’ai envie de dire que la réponse s’effectue en deux temps :

La partie SEO

D’un point de vue SEO, il est toujours bon d’avoir des liens contextuels sur des mots-clés vers des sous-rubriques, voire des articles pertinents par rapport à au contenu en cours de lecture. Un lien sur un mot-clé ou une expression vers le dit article est toujours un plus pour valoriser la pertinence sémantique de la page cible. Cependant, comme toutes les bonnes choses, il ne faut pas en abuser. Par expérience (et cela ne révèle que de mon point de vue), avoir 6 ou 7 liens contextuels pour une page qui contient environ 200 mots est une bon équilibre.

Le ratio contenu/lien doit être cohérent d’un point de vue sémantique et avoir trop de liens partout transforme votre page en « link farm ». Comment les moteurs peuvent attacher de l’importance aux liens s’ils sont en surnombre par rapport au contenu ? Attention, j’évoque ici le cas des liens au sein de contenus éditoriaux. Google recommande toujours de ne pas dépasser les 100 liens par page… Pour une raison de quantité de données à indexer (en tout cas, c’était le cas il y a quelques années). Est-ce grave si on a plus de 100 liens ? Non, bien sur que non ! Google est tout à fait capable de lire une page qui contient plus de 100 liens, seulement, il risque d’en ignorer certains.

Cependant, avec le temps, on se rend vite compte que Google est suffisamment intelligent pour séparer les liens qui forment la structure du site des liens en coeur de page. Et puis de toute façon, il existe une bonne quantité de sites qui possèdent plus de 100, voire 200 ou 300 liens depuis leur homepage ! Sont-ils pénalisés pour autant ? Certainement pas. Leur pages majeures sont-elles ignorées par le moteur ? Non plus. Sans doute que depuis la home, certains liens sont ignorés mais ils finissent par tous être crawlés, que ce soit depuis la home ou d’autres pages du site.

Je pense juste qu’il ne faut pas abuser de l’algorithme de Google en affirmant qu’on peut mettre 300 liens sur toutes les pages ? Pouquoi ? Simplement parce qu’on souhaite que le moteur se focalise sur ce qui rend notre page différente, voire unique, à savoir le contenu éditorial en coeur de page.

La partie expérience utilisateur

L’autre point essentiel à prendre en compte concerne l’expérience utilisateur. Il me paraît essentiel de maximiser les chances pour que l’internaute porte son attention sur les sujets susceptibles de l’intéresser, et surtout, faire en sorte qu’il y accède facilement. Ainsi, un trop grand nombre de liens contextuels dans un article va juste rendre le tout illisible ou alors trop chargé. Liens à droite à gauche, l’internaute se verra doté d’un surplus d’informations. Pareil pour tout ce qui est liens connexes en bas de page.

Certes, les liens sont bien choisis, mais combien dois-je en afficher ? 3 ? 5 ? 10 ? Trop de liens tue le lien… Personnellement, 10 liens me paraissent bien trop mais bon, ça ne tient qu’à moi. Et puis surtout, est-ce que l’internaute voit cet encart de liens qui est en bas de page ? Quel est le taux de clics sur ces liens par rapport aux visites sur la page ? Est-ce une bonne idée d’afficher le contenu relatif de cette manière ou vaut-il mieux changer la façon de faire pour valoriser les efforts fournis par l’équipe éditoriale ?

Au final le SEO est important mais je garde en tête qu’il doit être exploité pour remplir les objectifs du client en maintenant une bonne expérience utilisateur… Après, il faut prendre le temps de mesurer tout cela et ça peut se faire rapidement…. ou moins rapidement, selon la sensibilité de votre entreprise à ce genre de sujet ! Bref, à vous de vous imposer !

Pour avoir d’autres avis, n’hésitez pas à aller jeter un oeil ici : can you overlink a set of keywords ?

16 réflexions au sujet de “Trop de liens dans une page : inutile ou dangereux ?”

  1. Je pense qu’il faut garder une cohérence avec son site. Il faut privilégier le confort de visiteur avant tout.

  2. Idem,

    Je ne suis pas un grand fan des liens contextuel en regle general mais j’en mets toujours quelques uns histoire de… Ceci dit, mon dernier article compte pas moins de 10 liens contectuels mais c’est un article assez long et chacun des liens est plus ou moins necessaire donc ca passe …

  3. Oui il faut garder un certain « ratio » lien/texte, mais au vu de ce qui se pratique sur les gros sites de contenus, on peut largement aller au dessus des 100 liens sur un home (comme tu le dis très bien).

    Pour ce qui est des liens contextuels on peut prendre un très bon exemple : wikipedia… Il est très rare qu’un article, si petit soit-il, se limite à 5-6 liens contextuels. Tout est question de point de vue ;)

  4. @Imagika : j’ai établi ma limite par rapport à un nombre de mots définit. Ici, je pensais à 5-6 liens pour une cinquantaine de mots, soit 10%, ce qui est déjà pas mal je trouve :)

  5. Ah tiens, il faudrait que je raconte d’où vient cette histoire de 100 liens par page.
    Ou comment une légende urbaine devient vérité.
    Indices : GoogleGuy et WMW

  6. Hello,

    De mon coté je ne compte pas les liens mais je fais attention au ratio lien / contenu.

    La limite de 100, c’est un peu comme la règle des 3 clics, la limite de poids à 100Ko etc, c’est « has been »

  7. Comme Aurélien je ne compte pas mes liens. Par contre il me semble que « dans le temps » on parlait d’une limite de 101 ko et non pas 100 liens. 100 liens était juste un moyen facile de faire gaffe au poids de sa page. Mais tout ça, comme le dit si bien Aurélien, est un peu « has been » (l’expression « has been » l’est aussi d’après mon fils :D )

    Après, quand on arrive à caser une centaine de liens sur une page, il convient de se poser la question de la présentation à l’internaute, parce-que c’est assez indigeste ;)

  8. 101k était la soi-disante limite du cache Google et pas du poids de la page.
    Mais c’est effectivement la base de la confusion que GoogleGuy a entretenu et ensuite que GoogleGuy devenu Matt Cutts a établi comme vérité (à la con).

  9. @Aurélien : c’est clair qu’un ratio visuel contenu/lien me paraît plus cohérent que de compter les liens :)

    @ autres : de toute façon, 100 liens sur une page, je trouve ça déjà énorme, surtout si c’est sur une page d’article ;)

  10. Caroline fait bien de le souligner, le tout est que le lecteur ne s’y perde pas.

    L’axe de l’expérience utilisateur est celle que Google a choisi pour mener sa stratégie. Ce qui est bon pour celui-ci est bon pour Google et donc bon pour son site.

  11. Perso, je ne compte les pas liens, j’essaie juste de faire en sorte que mon texte ne soit pas qu’un ensemble d’expressions clicables, mais aussi et surtout un texte à lire :)

  12. Un article de qualité ne contiendra jamais une centaine de liens et à mon avis 30 est un grand maximum. Rédiger un article de ce type n’a pas de sens sauf s’il s’agit d’un longue énumération telle qu’un top 100

  13. L’ennui c’est qu’avec les possibilités de menus déroulants, on a souvent toutes les pages de son site liées depuis toutes les autres pages, ça peut très vite monter en plus pour un site un peu important… Du coup si on ajoute un lien qu’on veut promouvoir, il se retrouve perdu parmi tous ceux existants…
    Vous faites quoi dans ce cas ?

Laisser un commentaire