Il y a un peu plus d’un an, j’avais énuméré (en anglais) un ensemble de moyens pour ruiner son site web de manière efficace. Je propose aujourd’hui de traduire ces différents conseils, de les remettre au goût du jour et de les enrichir.

Ces recommandations sont bien évidemment bidons et si vous appliquez à la lettre un des points suivants, je vous conseille de réagir :

  1. Utiliser un logiciel de type Frontpage ou Dreamweaver pour faire vos pages web et faites en sorte d’intégrer au maximum des fonctions automatiques avec beaucoup de codes.
  2. Intégrer des tableaux complexes pour structurez vos pages. Les DIVs, c’est trop simple, trop propre et ça ne fait pas professionnel.
  3. Préférez les tags de type <b>, <br>, <nbsp>, <font-size> aux balises HTML de type h1, strong et <p>.
  4. Appliquer un effet clignotant (blink effect) aux titres de vos pages.
  5. Pour la navigation, utilisez des menus à 9, voire 10 sous-niveaux. Les internautes adorent passer du temps à chercher l’information.
  6. Imbriquer un maximum de tableaux, c’est le mieux à faire au niveau HTML et oubliez les CSS.
  7. Utiliser des frames ou iframes pour l’en-tête et le pied de page de votre site.
  8. Utiliser du flash et du javascript, en particulier pour la navigation. Les moteurs crawlent sans souci ces langages.
  9. Ne compressez jamais vos images. De bons .BMP de 800 à 900ko feront l’affaire et puis de toute façon, tout le monde a l’ADSL maintenant !
  10. Créer plein de « pages en construction ». Les visiteurs qui tomberont dessus ne se sentiront absolument pas frustrés, surtout si vous avez une Title alléchante et un vieux gif animé en guise de contenu.
  11. Ne tentez jamais de valider votre site selon les normes W3C, c’est bidon et le logo est laid !
  12. Faites du cloacking sur votre site, c’est rigolo et ça peut améliorer votre positionnement dans les résultats Google.
  13. Les moteurs de recherches recommandent d’avoir au minimum 100 liens par page. Optez carrément pour 200, voire 300 si vous le pouvez.
  14. Chaque page de votre site doit peser entre 300 et 500ko.
  15. Ajouter des bannières de pubs un peu partout dans la page, d’une manière aléatoire.
  16. Si vous avez des liens qui pointent vers des contenus intéressants, nommez les « Cliquez ici » ou encore « Lire la suite« , c’est ce qu’il  y a de mieux à faire pour les moteurs de recherche.
  17. La balise Meta Keywords doit contenir environ 300 mots pour garantir un bon référencement du site.
  18. La Meta Description doit reprendre les 5000 premiers caractères de votre page web.
  19. Dans le pied de page, balancez tous les liens qui ne sont pas très importants pour vous. Faites en sorte d’avoir une petite ferme de liens bien organisée.
  20. Lors de votre analyse sémantique en référencement, n’utilisez que des mots-clés très compétitifs.
  21. Oubliez la long tail, c’est une diablerie.
  22. Soumettre son site a une bonne vingtaine d’annuaires, et ce, pendant au moins 15 jours.
  23. Créer plusieurs mini-sites autour de votre site web principal et dupliquer le contenu, afin d’avoir plus de visibilité sur le web.
  24. Intégrer un maximum de SessionID et de paramètres dans les URL pour plaire aux moteurs de recherche.
  25. Plusieurs urls différentes pour un même contenu : rien de mieux pour augmenter les visites sur votre site.
  26. S’inspirer des conseils objectifs des références en référencement.
  27. Intégrer des noindex sur toutes vos pages. Ainsi, seuls les internautes pourront avoir accès à votre site : très malin !
  28. Développer la réputation de votre site web en pompant sans relâche les flux rss des autres sites, tout en intégrant la signature de votre site en bas de chaque page d’article.
  29. Votre site est dédié uniquement aux français ? Hébergez le au Pakistan pour de meilleures performances.
  30. Le weekend, éteignez vos serveurs. Les gens se reposent et n’ont pas besoin de voir votre site. En plus, vous ferez preuve d’un acte écolo pour la planète.