Arménie - Année de l'ArménieEn tant qu’arménien, je me devais de vous annoncer avec joie cette nouvelle : depuis aujourd’hui, le 30 septembre 2006, l’année de l’Arménie a démarré, succédant ainsi à l’année du Brésil. Que dire de cet événement hormis le fait que notre sympathique président s’est rendu en Arménie pour célébrer l’événement, accompagné de Charles Aznavour. Et j’ai été très satisfait lorsque Chirac a prononcé les paroles suivantes lors de son discours sur l’Arménie : « la Turquie ne peut adhérer à l’Europe tant qu’elle n’aura pas reconnu le génocide arménien ». Des paroles en l’air ? J’en doute, car l’info est passé dans tous les pays. Quoiqu’il en soit, je partage fortement cette opinion et lorsque l’on réalise des dégâts (pardon, un massacre), il faut savoir assumer les lourdes conséquences et reconnaître ses actes.
En dehors de cela, j’espère que l’année de l’Arménie va bien se dérouler, mettant en avant la culture de mon pays d’origine.