Je ne suis sans doute pas le premier à en parler mais je vous avoue que la toute dernière annonce de Google m’a fait grincer des dents comme il se doit. En effet, Google a décidé d’adopter le protocole SSL par défaut pour les utilisateurs identifiés. Cela signifie qu’à partir de maintenant, les requêtes tapées par ces utilisateurs dans le moteur seront cryptées et qu’il sera impossible de les avoir dans notre bon vieux outil de statistiques.

Certes, ce changement s’applique pour le moment qu’à la version universelle .com de Google mais les conséquences seront dramatiques si Google décide d’appliquer cette règle à toutes les versions de son moteur.

Si pour autant je n’étais pas là à prendre peur face à un Google Panda par exemple (même si de vous à moi, on sait que Google n’arrive pas à gérer cette mise à jour correctement), je considère cette annonce comme étant « plus grave ». En effet, cela impacte directement une partie de la stratégie d’analyse du référenceur. Alors certes, je peux comprendre que Google veuille assurer un niveau de protection supplémentaires pour ses usagers avec https://encrypted.google.com/, mais par contre, ça vient fiche la pagaille dans les analyses de mots-clés générant du trafic sur nos sites clients.

Comment cela va se traduire dans Google Analytics ? Et bien les visites seront toujours comptabilisées mais il n’y aura plus les mots-clés associés. En clair, le trafic enregistré ne baissera pas mais le volume de mots-clés (short tail et longtail) risque d’en prendre un sérieux coup.

Certains diront : « oui mais en étant connectés, les utilisateurs vont peut-être focaliser leur attention sur le bouton +1 »… Soit, mais ça ne compense absolument pas la disparition des expressions clés. D’après des tests (Philippe, si tu me lis, peux-tu me renvoyer l’étude réalisée pour que j’affiche la source), la différence entre des résultats connectés et non-connectés pour un même utilisateur ne dépasse pas les 10% dans la pratique. Et vu la popularité de Google en matière de réseau social, le bouton +1 n’est clairement pas un argument de poids.

Pourquoi cette annonce est-elle si problématique sachant que les visites enregistrées seront conservées ?

L’analyse des mots-clés est un travail essentiel en référencement. Il permet d’avoir un premier aperçu sur le comportement de ses utilisateurs en provenance des moteurs. De plus, les mots-clés générant des visites sont une excellente source d’information sur l’intérêt de nos visiteurs, tout en nous permettant également de trouver de nouvelles sources d’inspiration textuelles. Couper une partie de ces renseignement n’est bon ni pour le site, ni pour le référenceur, ni pour le web analyste.

En clair, l’analyse de ces mots-clés est clairement un moyen (pour le référenceur au moins) d’orienter sa stratégie et son analyse pour l’expérience utilisateur, ce qui est le plus fondamental (on oublie les spammeurs qui créé du contenu bidon).

Je ne sais pas si Google va conserver cette modification – encore en beta – (de vous à moi, j’espère que non). Mais cette fois-ci, il est clair que ce changement majeur va à l’encontre de leur bonnes paroles qui consistent toujours à nous rabâcher « faites un site avant tout pour votre utilisateur »… Bref, y a comme un petit souci là.

Note : si Google venait à annoncer que ces mots-clés seraient visibles dans la version « Pro » de Google Analytics, alors là clairement, je pense que ça serait prendre des gens pour des c**s et j’appuirai ceux qui veulent mettre le feu à quelques data center du géant :).

MAJ : en regardant les statistiques de mes sites ce matin, j’ai aperçu un nouveau mot-clé générique intitulé « not provided ». Dorénavant, l’ensemble du trafic provenant de Google.com SSL sera regroupé sous cette appellation.

La nouvelle façon de comptabiliser les mots-clés selon Google... Pouark !