spotify

Un petit historique…

Vous, je ne sais pas, mais moi, j’ai énormément de mal à travailler sans musique. De ce fait, il m’arrive souvent de tester différents services tels que Songza, Jamendo, JusthearIt, MP3gle et j’en passe. Malheureusement, ces nombreux outils, bien que pratiques et gratuits, ne disposaient pas d’un catalogue suffisamment étoffé, et certains liens étaient morts.

J’ai dû finalement me tourner assez souvent et à contre cœur vers Deezer, un service de musique à l’écoute que je trouve vieillissant, lent et dont l’interface m’énerve à chaque fois que je souhaite changer de morceau ou l’ajouter dans une playlist.

A la découverte de Spotify !

Il y a quelques temps, je me suis inscrits sur Spotify, une autre solution pour écouter de la musique en ligne. Sans en attendre grand chose, j’ai eu au final la chance d’avoir une invitation de la part de mon ami Loopion. Quelques heures après, les jeux sont faits : Spotify est à mon sens la nouvelle référence. Je vais vous expliquer pourquoi…

spotify-screenshot
L'interface de Spotify sur Mac : simple, réactive et ergonomique !

Spotify 1 – Deezer 0

Une fois la possibilité d’utiliser le service, vous vous inscrivez très rapidement et téléchargez un logiciel à installer sur votre machine (Windows ou Mac). Le retour que je vous fais dans ce post concerne la version Mac. Une fois le logiciel installé, voici les différents éléments qui ont tout de suite marqué mon attention :

  • Un moteur de recherche efficace : le moteur de Spotify et simple mais pertinent. Les résultats s’affichent rapidement et correspondent vraiment à la recherche. Si vous avez une faute ou deux dans votre expression, il va vous faire une suggestion, pratiquement tout le temps bonne.
  • Une liste des résultats bien construite : dans l’en-tête, on retrouve des liens connexes vers les artistes dont le nom ou prénom est identique, une liste d’albums de l’artiste sélectionné et enfin en-dessous la liste des morceaux (classement par intitulé, artiste, popularité, albums et durée).
  • Un catalogue musical riche : je n’ai pas eu de souci pour trouver les morceaux et artistes auxquels j’ai pensé. Mieux encore, j’ai réussi à trouver des albums d’artistes connus qui n’étaient pas sur Deezer. La qualité d’écoute est elle aussi au rendez-vous.
  • La compatibilité avec Growl : on s’en doutait un peu mais c’est toujours plaisant de voir le nom des morceaux qui s’affichent à chaque changement.
  • Réactivité / Qualité de l’interface : je trouve l’interface faite aux petites oignons, sans bavure et qui se prend en main très rapidement. On s’y retrouve très facilement entre la home, la radio, les recherches récentes, les playlists, les miniatures et la zone centrale. Quelques petites trouvailles sympas sont à signaler, comme par exemple la possibilité de se faire une radio personnalisée en mélangeant 1 ou plusieurs genres,
  • Richesse des contenus : à chaque morceau est associé bien évidemment un album et un artiste. A partir de là, il est possible d’accéder, sans quitter le programme, à toute la biographie et discographie de l’artiste. Spotify vous propose également des artistes similaires (je crois qu’il se base sur LastFM, mais tout est bien intégré au programme).

Enfin, pour les plus indécis, la partie home liste les dernières nouveautés musicales, ainsi que le top 10 des albums et morceaux.

Au final, vous l’aurez compris, j’ai totalement adopté Spotify, et ce, en quelques heures. Le seul bémol est que, pour le moment, je ne peux envoyer d’invitation à personne. Il faut sans doute que j’attende un peu… Quoiqu’il en soit, je vous encourage fortement à le tester : vous pouvez l’adopter les yeux fermés !