flash-seo-google

Tout est dit dans le titre. La plupart des référenceurs s’en doutaient sûrement (surtout en testant) mais au moins, c’est officiel. En pratique, cela se traduit par le chargement de fichiers HTML, XML, SWF ou autres depuis un fichier SWF.

Pour ma part, je reste toujours sceptique de l’utilisation de sites en flash pour le référencement. Lourd, pas adapté à tous les supports (désolé mais depuis un téléphone portable, ce n’est pas trop ça) et surtout rempli de pages intermédiaires, rien n’est fait pour optimiser le positionnement des contenus qui sont à l’intérieur (qui n’a jamais été agacé par un « skip intro » après avoir attendu 20 secondes).

Après, il est clair que le Flash est parfaitement adapté à certains types de sites (un site comme l’Oréal se contre-fiche de ressortir sur cosmétique par exemple). Effectivement, les sites qui n’ont besoin que de leur notoriété (et ils existent) peuvent se permettre d’outre passer le SEO.

Concernant les sites en Flash, on note tout de même quelques soucis qui existent encore à l’heure actuelle :

  • Certains sites ne se résument qu’à un énorme ficher SWF. Plutôt pourri pour le SEO, ça l’est également pour le visiteur qui doit prendre son mal en patience. Et bien sur, les fonctions de retour des navigateurs ne marchent pas avec (sauf si on ouvre les liens dans de nouvelles fenêtres mais bonjour les galères).
  • Même si Google s’améliore d’année en année sur l’indexation des sites en flash, on est encore loin de tout ce qu’on peut faire sur du vrai HTML.
  • Le taux de pénétration du Flash dans les téléphones portables est inférieur à 40% (pas de progression depuis 1 an).
  • Adobe affirme que « le contenu Flash atteint 99% des internautes », mais ce chiffre ne vaut que pour les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et le Japon. Est-ce le cas pour le reste du monde ?
  • Certains sites en Flash ruinent la bande passante des utilisateurs qui ne sont pas en ADSL.
  • Les personnes handicapées peuvent certes naviguer sur les sites en Flash, mais cela demande un sacré travail en amont.

Je pense qu’il y a d’autres raisons qui peuvent s’ajouter. Pour ma part, je déconseille l’utilisation de flash dans les contenus et la structure si l’on souhaite faire du référencement naturel sur son site. En revanche, pas de souci si c’est pour rajouter des éléments décoratifs.

Qu’en pensez-vous ?