Mesurer les performances SEO d’une ou plusieurs pages web

Que vous soyez référenceur, spécialiste en webanalytics, webmaster, responsable marketing, ergonome ou autre, il est toujours utile de mesurer rapidement les performances SEO d’une ou plusieurs pages web. Avant de faire cela, vous devez être en accord avec les points suivants :

  1. Je veux augmenter le trafic moteur de ces pages.
  2. Le trafic doit être issu d’un panel de mots-clés spécifiques.
  3. Pour cela, mes pages doivent être indexées…
  4. … Et me servir de tremplin vers mon objectif de conversion.

Analyse technique

  • Dans l’en-tête, on doit avoir un <title> et une <meta description>.
  • Vérifier le poids et les performances des pages avec l’extension « Page Speed » et améliorez ce que vous pouvez.
  • S’assurer que les Javascript et autres CSS soient externalisés, histoire d’avoir des pages plus légères.
  • Vérifier que l’accès à vos pages est cohérent (statut HTTP).
  • Vos pages doivent êtres bien linkées entre elles, afin de former un maillage potentiellement exploitable pour les moteurs.
  • Ayez des liens entrants depuis d’autres sites vers vos pages (à vous d’aller faire du porte à porte).

Analyse sémantique

  • Avec votre outil d’analyse Analytics (Xiti, Google Analytics, Nedstat…), créez un segment dont les sources sont Google, Yahoo et Bing. Si votre demande concerne le site entier, il est possible d’afficher directement les statistiques depuis les moteurs. Si les mots-clés visés apparaissent en grande partie dans le top 50, c’est plutôt bon signe… Assurez-vous de ce résultat en sélectionnant une longue période (6 mois ou +).
  • Rendez-vous ensuite sur Google Webmaster Tools et allez dans le « Top Search Queries » : ici, analysez les requêtes sur lesquelles votre site est visible et celles qui ont engendrées le plus de visites. Sans aller jusqu’à l’analyse par page, il s’agit là d’un bon complément qui vient s’ajouter aux statistiques de votre outil Analytics. Même principe, vérifiez si les mots-clés souhaités apparaissent.
  • Faites un petit tour sur Bing Webmaster Tools : sans être aussi précis que le service de Google, la partie mots-clés est plutôt pas mal puisqu’en fonction du mot-clé tapé, Bing vous renvoie les pages qui ressortent dans son moteur ou qui ont un potentiel.
On ne pense pas forcément à l'utiliser mais Bing évolue peu à peu...

  • Servez-vous de Google Insights for Search pour affiner vos choix de mots-clés cibles : cet outil en plus d’être gratuit, est, selon moi, très précis si l’on souhaite avoir des tendances spécifiques. Pouvoir filtrer par catégorie et localisation peut s’avérer très intéressant dans certains cas et je vous invite à l’utiliser pour vous épauler. Attention à ne pas oublier les guillemets autour des expressions recherchées.

En exploitant ces 4 pistes, vous pouvez sans problème déterminer si votre site apparaît oui ou non sur les requêtes clés visées par rapport aux objectifs. Quelle que soit la réponse, vous risquez d’entendre la phrase suivante :

« Et maintenant, comment fait-on pour améliorer davantage le trafic moteur ? »

De mon point de vue, j’ai envie de répondre tout simplement : Long Tail et linking externe !

Revenons sur cette fameuse long tail. Rapidement, les mots-clés les plus populaires sont des mots-clés très souvent génériques où la demande est saturée. Analysez votre long tail. Faites par exemple une étude sur les expressions composées d’au moins 3 mots-clés tapées depuis les moteurs. Depuis Google Analytics, lors de votre création de segment, ajoutez les caractères suivants : ^(\W*\w+\b\W*){3}$

3 correspond ici au nombre de mots-clés minimum...

A partir de là, n’hésitez pas à multiplier les analyses. Regardez par exemple dans quelle mesure les mots de la longtail participent-ils au remplissage des objectifs que vous vous êtes fixés sur le site. Etudiez le comportement global des internautes longtail par rapport aux internautes mots-clés génériques et tirez des conclusions…En tout cas, gardez toujours en tête que vous faites tout ce travail dans un souci de ROI et taux de conversion !

Bref, on peut continuer comme ça pendant très longtemps mais je vais peut-être m’arrêter car ce post est long… Non ?

3 réflexions au sujet de “Mesurer les performances SEO d’une ou plusieurs pages web”

  1. « ce post est long… Non ? »
    Le code surtout avec un strong vide. ;-)

    « Depuis Google Analytics, lors de votre création de segment, ajoutez la ligne suivante : »
    Pas facile de recopier des ^/ et des w+ d’une image si tu vois ce que je veux dire.

Laisser un commentaire